Agir Pour Vaulx-en-Velin a pour objectif depuis sa création de mieux informer les vaudais

Dans ce cadre, nous vous proposons la liste des principaux permis de construire déposés depuis le 1° janvier 2015 et qui sont soit en attente, soit signés soit refusés (mise à jour du 10 novembre 2017). Cette liste n'est pas exhaustive; elle reprend les projets importants (logements collectifs ou à enjeu local). Les permis signés ou refusés sont visibles en mairie (Service Urbanisme); les permis en instruction ne sont pas consultables.

La ZAC du Mas: vote municipal pour lancer la concertation.

Mercredi 27 septembre 2017.

Lors du conseil municipal du 21 septembre, le sujet de la rénovation du quartier du Mas du Taureau a avancé un peu plus grace au vote d'une délibération qui va nous permettre de lancer la concertation sur le projet de ZAC du Mas.

Je reviendrai plus loin sur le sujet de la concertation.

Je souhaite tout d’abord insister sur quelques éléments de contexte. Le quartier du Mas du Taureau s’étend sur 40 ha. Construit à partir du début des années 70 il était composé de 2300 logements sociaux. Très vite il est devenu en une quinzaine d’année la caricature de ce qu’il ne fallait pas faire en matière en développement urbain :

  • l’absence de mixité (pourtant réelle au début),
  • la fragilité socio-économique de la population (près de 40% de chômage avec 52% d’habitants de – de 29 ans),
  • l’enclavement avec l’absence de transports en commun fiable et rapide (avec le fameux métro promis en 1965 et toujours pas arrivé 52 ans plus tard) et souvent l’absence de voiries et de stationnements,
  • des commerces vieillissants et dégradés (avec pourtant souvent des commerçants courageux et motivés).

Des actions ont déjà été mené depuis les évènements de 1990 mais trop souvent de manière homéopathique et ponctuelle ; dès 2005, 106 logements ont été démoli à la Luère 1, puis 200 en 2011 au Pilat, puis 405 en 2016 à la Luère et aux Echarmeaux et enfin durant cet été au cœur du Mas 150 sur le foyer d’Adoma. A ces 861 s’ajouteront bientôt 446 autres. En 2020 ce seront donc 1307 logements qui auront été détruits sur les 2300 d’origine. Restera à construire un nouveau quartier avec des routes, des commerces, des entreprises, des logements, des services, …

Le dossier qui a été voté indiquait un certain nombre d’enjeu du programme de renouvellement urbain (PRU) pour le Mas du Taureau ; ce sont les suivants :

« - engager un projet ambitieux d’éco-quartier accueillant de nouvelles formes d’habitat, de commerces et d’activités économiques, dans le prolongement du centre-ville et de la rénovation urbaine engagée depuis le début des années 2000,

- désenclaver le quartier, notamment, en établissant des liaisons structurantes inter-quartiers et en développant des lignes fortes de transport en commun,

- poursuivre la diversification de l’offre de logement favorisant l’accueil de ménages en accession et les parcours résidentiels au sein de la commune,

- accompagner les bailleurs sociaux dans leurs projets de réhabilitation et de performance énergétique pour éviter le décrochage en terme d’attractivité, des logements sociaux présent sur le territoire et accueillant une population très modeste,

- réaliser des équipements publics de proximité et de rayonnement élargi et restructurer la polarité commerciale du quartier pour une offre nouvelle et un marché forain réorganisé. »

Ce projet est aujourd’hui intégré depuis 2012 à un projet plus vaste ; celui de « La Grande Ile ». Il a été multiplié par 10 en surface en s’étendant sur les quartiers adjacents et sur la ville de Villeurbanne.

Il reste que les vaudais attendent depuis maintenant plus de 25 ans que le secteur se modernise et que le quartier devienne un vrai quartier aussi couru que les lieux en vogue de la métropole.

Pour cela nous devront être très attentifs à plusieurs choses :

  • La présence du tramway ou du métro au cœur du Nord de la Ville ou tout moyen de transport quel qu'il soit même le train supersonique encore en test mais qui pourrait être testé en grandeur réelle entre la Doua et le Centre Ville.... "3 s pour le trajet quel challenge".  Ce moyen de transport rapide c’est la condition sine qua non du changement sur ce secteur ; en son temps, un ancien Maire avait dit « si l’aéroport de Bron ne déménage pas ailleurs, je ne signe pas les permis ».  Le Mas s’était créé car l’aéroport avait déménagé ; malheureusement il aurait dû ajouter à « son chantage » l’arrivée du métro. C’est essentiel et ce n’est pas la promesse d’une étude d’opportunité entre 2017 et 2030 qui va nous rassurer car à cette allure le métro ne sera pas construit avant 2050 !
  • Ne pas donner les clés aux bailleurs sociaux comme cela a déjà commencé il y a quelques années avec le premier bâtiment reconstruit : la Draisienne. Nous devrons être intraitables sur la mixité et les parcours résidentiels,
  • Les services, les commerces mais aussi la création d’offres nouvelles de formations post-bac et d’autres complémentaires avec notre campus ENTPE et ENSAL sont essentielles ; elles ne ressortent pas dans les objectifs votés à la Métropole ; c’est un peu dommage et là aussi nous serons attentifs à ce qu’ils reviennent.

Toutefois n’oublions pas que nous sommes là dans la concertation et donc dans la post réflexion un peu large (d’ailleurs il n’y avait pas de chiffrage dans le dossier voté et cela manquait un peu). Cette concertation doit être étendue ; nous avons là la chance de construire le quartier avec les habitants en les impliquant. Je ne peux donc qu’encourager tous les acteurs de cette concertation à aller rencontrer les vaudais chez eux, sur les marchés, dans les écoles pour récolter leurs avis. Je vous invite à être imaginatif en allant au-delà des rituelles réunions d’habitués car sur ce sujet tant reste à inventer pour que ce futur quartier ne soit pas que la réflexion de technocrates déconnectés de la réalité (comme c’était l’habitude il y a 50 ans) mais bien celui des habitants. Nous faisons confiance à tous les acteurs de ce projet pour que nous ayons dans la méthode de concertation pour cette ZAC du Mas un modèle de co-construction.

Stéphane BERTIN.

(Extrait d'une intervention au conseil municipal du 21/9/2017).

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014