• Agir Pour Vaulx-en-Velin a pour objectif depuis sa création de mieux informer les vaudais.

    Ainsi, vous trouverez ci-dessous la liste des principaux permis de construire en attente, signés ou refusés (mise à jour du 24 juillet 2019). Cette liste reprend les projets majeurs (logements collectifs ou à enjeu local) sans exhaustivité. Tous les permis sont consultables au Service Urbanisme sauf ceux en cours d'instruction.

Un Plan de Déplacement Urbain qui devra être ambitieux

Lundi 30 Janvier 2017.

Depuis des années notre ville est victime d’une organisation métropolitaine des transports déséquilibrée.

Le territoire vaudais est entouré d’autoroutes, de rocades, de périphériques, et survolé par de plus en plus d’avions de gros tonnages au décollage ou à l’atterrissage à Bron. Le métro au Mas prévu depuis 1960 se fait toujours attendre, le maillage du réseau de bus pourrait être largement amélioré en qualité et en fréquence avec de meilleures liaisons Nord/Sud, l’axe A8 qui doit relier les villes de l’Est depuis 25 ans n'est toujours pas programmé, nos rues sont de plus encombrées, et les parkings sont rares. Le constat est à une situation défavorable qui ne peut être qu'améliorée. Pour autant, aucune réelle perspective n'émerge à court terme.

Ainsi, le transfert de 10.000 camions par jour sur la Rocade Est avec le déclassement de l’A6-A7 dans Lyon va créer un report de trafic générant plus de bruit et de pollution.

Pourtant les solutions existent et le Plan de Déplacement Urbain (PDU) actuellement en préparation sur la Métropole peut devenir la réponse, à la condition qu’il engage certains principes et projets :

  • Réaliser enfin les contournements Ouest de la Métropole tant annoncés (bouclage périphérique/rocade conditionnant toute réalisation des nouvelles voies à l’Est),
  • Limiter le trafic sur la Rocade Est et refuser tout passage de deux à trois voies,
  • Mettre en place un réseau de transport en commun rapide et fréquent sur Vaulx-en-Velin,
  • Développer le ferroutage source de développement durable,
  • Concentrer l’évolution du transport aérien sur l’aéroport de St Exupéry.

Un des paradoxes vaudais est la baisse de la fréquentation des transports en commun (-10% en 10 ans). L’absence de représentant vaudais au Sytral n’est probablement pas la seule cause à cette baisse d’utilisation des bus, trolleys et tramways. Les modifications du service des transports publics à Vaulx ces dernières années sont sûrement aussi en cause. Pour mieux comprendre cette situation, Agir Pour Vaulx-en-Velin lancera le 1° février 2017 un sondage (sur apvv.fr). Soyez nombreux à donner votre avis et à nous soutenir pour une meilleure mobilité sur la ville.

Stéphane BERTIN, Matthieu FISCHER, Christine BERTIN, Marie-Emmanuelle SYRE.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014