2 ans en charge des commerces : quel bilan pour Mme Syre?

Après un temps d’adaptation et une prise de contact avec l’ensemble des commerçants de la Ville sur une période d’environ 3 mois, il a fallu prendre des décisions concernant un certain nombre de commerces. En effet, certains commerces notamment du Centre-Ville étaient en très grande difficulté et la fermeture était pour eux la seule solution.

Le contact a été également renoué avec la SEMPAT et je participe à la totalité des comités d’agrément. Ce Comité d’agrément décide notamment de l’implantation ou non de nouveaux commerces en Centre-Ville. Tous les dossiers proposés ne sont pas forcément retenus et seuls les dossiers viables sont validés.

Ce travail avec la SEMPAT a également permis d’obtenir une baisse significative des charges des commerçants du Centre-Ville. Nous sommes sur une baisse d’environ 25%. Nous poursuivons le travail sur la baisse des charges et des loyers.

L’année 2015 a été également consacrée à la mise en place d’une cellule « Terrasses » qui est devenue la cellule « Commerces ». L’implantation d’une terrasse sur le domaine public fait désormais l’objet d’un arrêté municipal comme la Loi l’exige. Ce fut un travail de longue haleine puisque certains commerçants avaient pris de très mauvaises habitudes. La campagne 2016 vient d’être lancée.

Comme indiqué précédemment, la cellule « Commerces » mise en place courant 2015, réunit l’ensemble des services concernés par les commerces (service économique, service urbanisme et réglementation, la police municipale, le service hygiène, …).  Ces réunions régulières permettent à tous d’échanger les informations nécessaires au bon fonctionnement des commerces et au respect de la réglementation. Le travail est long et les premiers résultats commencent seulement à se faire sentir.

Le message est clair, la ville de Vaulx-en-Velin n’est pas une zone de non-droit.

Le travail effectué n’est pas toujours visible car aujourd’hui peu de nouveaux commerces se sont implantés sur la commune. Mais je continue à prendre des contacts et tente d’attirer des commerces de qualité.

Le Centre Commercial de la Grappinière se remplit petit à petit et les commerçants ouvrent ou ré-ouvrent puisque certains ont été transférés. La boulangerie ouvrira courant 2016. Un gros travail d’accompagnement des commerçants a été fait sur la Grappinière et le Centre Commercial du Mas (aides financières du FISAC qui ont permis l’amélioration de 3 commerces).

Nous avons pu aussi grâce à une négociation avec l’Etat, étendre certaines mesures du FISAC (jusque-là réservées à la zone du Mas et de la Grappinière) à l’ensemble des commerces de la Ville. Il s’agit de l’accompagnement des commerçants par la Chambre de Commerce et d’Industrie et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

Beaucoup reste à faire et l’objectif de cette année est la poursuite du développement du commerce de qualité et la pérennisation de l’existant.

Il est compliqué d’attirer de nouveaux commerces mais les efforts se poursuivent.

Marie Emmanuelle SYRE, Adjointe en charge du logement et des commerces.

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014