Synthèse du PLU validée en commission générale.

Samedi 23 octobre 2016.

Après tout le travail réalisé par les conseils de quartier, le travail des élus par thèmes, et une analyse du travail des conseils de quartier à travers huit réunions de travail que j'ai organisé, une synthèse a été réalisée et présentée en commission générale (l'équivalent d'un conseil municipal en présence de tous les élus mais à huis clos), et ce, le 28 novembre 2015.

Ce document a dans sa globalité, été validé par tous les élus présents, puis transmis à la Métropole pour finalisation et intégration dans sa réflexion globale sur l'ensemble du territoire. Le PDU, qui a juste été présenté aux habitants et aux élus n'est pas intégré dans ce plan.

La Métropole nous a fait un retour général sur toutes ces demandes en résumant le fait que 90% de nos demandes seraient bien intégrées. Restent quelques points en discussion, dont le changement de zonage de la zone industrielle de Glayre, que la métropole veut "rétrozoner" en zone agricole ainsi que la zone industrielle de la Rize.

Il reste quelques semaines avant la validation définitive du PLU-H de la métropole. Nous serons donc vite fixés.

Bonne lecture

Christine Bertin

Attachments:
FileFile size
Download this file (PPT PLUH FINAL réunion elus28nov2015.pdf)PPT PLUH FINAL réunion elus28nov2015.pdf2673 kB

L'avis d'Agir Pour Vaulx-en-Velin pour le futur Plan de Déplacement Urbain.

Vendredi 23 Septembre 2016.

Depuis un an, le Plan de Déplacement Urbain (PDU) est en cours de modification. "Il fixe les orientations de la politique des déplacements de l’agglomération à moyen et long terme sur le territoire du PTU (Périmètre de transports urbains) du SYTRAL.

Le code des transports prévoit que le PDU vise à assurer :

  • l'équilibre durable entre les besoins en matière de mobilité et de facilités d'accès, d'une part, et la protection de l'environnement et de la santé, d'autre part,
  • le renforcement de la cohésion sociale et urbaine,
  • l'amélioration de la sécurité de tous les déplacements,
  • la diminution du trafic automobile,
  • le développement des transports collectifs et des moyens de déplacement les moins consommateurs d'énergie et les moins polluants,
  • l'amélioration de l'usage du réseau principal de voirie dans l'agglomération,
  • l'organisation du stationnement sur la voirie et dans les parcs publics de stationnement,
  • l'organisation des conditions d'approvisionnement de l'agglomération nécessaires aux activités commerciales et artisanales,
  • l'amélioration du transport des personnels des entreprises et des collectivités publiques,
  • l'organisation d'une tarification et d'une billettique intégrées pour l'ensemble des déplacements,
  • la réalisation, la configuration et la localisation d'infrastructures de charge destinées à favoriser l'usage de véhicules électriques ou hybrides rechargeables." (source Sytral)

C'est donc une démarche globale de réflexion sur l'ensemble des transports, de la voirie et des stationnements qui est proposée. Pour ce qui est de la ville de Vaulx-en-Velin, chacun des conseils de quartier sera consulté comme s'y est engagée notre équipe municipale; tous les vaudais sont aussi invités à s'exprimer sur ce futur Plan. A l'APVV nous souhaitons, comme les autres, apporter notre pierre à l'édifice.

Tout d'abord, il est important d'être le plus global possible car il est rare d'avoir la possibilité d'orienter un tel sujet dont l'enjeu est bien au-delà des simples déplacements car l'impact est tant sur la santé que sur les modes de vie des habitants, tant sur l'environnement que sur la qualité de vie, tant sur le travail que sur le budget des familles. Il nous faut donc aller loin dans la réflexion et les propositions pour ne pas se cantonner au visible et à la mode.

Vaulx-en-Velin est aujourd'hui une ville à la fois très riche et très pauvre en matière de déplacement urbain. Elle est enfermée entre une autoroute, une rocade, trois boulevards urbains et un périphérique. Elle est survolée par un grand nombre d'avions car nous sommes dans l'axe de l'aéroport de Bron. Mais notre ville n'est pas irriguée par un vrai mode de transport fort en son coeur; le tramway et le métro s'arrêtent juste à sa limite ou la borde !

Avant toute réflexion sur Vaulx-en-Velin, il faut tout d'abord sur l'ensemble de la Métropole travailler au rééquilibrage des axes de transport. Toutes les routes et autoroutes majeures passent à l'Est de Lyon. Ces axes routiers doivent enfin être bouclés sur l'Ouest avec la création du périphérique Ouest, de la Rocade Ouest, du Grand Contournement Ouest qui se boucleront sur les axes du même type déjà réalisés à l'Est. Dans cette attente aucune augmentation du trafic sur la rocade Est ne doit être possible, la troisième voie de la Rocade ne doit pas être faite. Ce n’est qu’à toutes ces conditions que l’autoroute A7 au Centre Ville de Lyon pourra être transformé en boulevard urbain sans quoi 100% du trafic camion sera transféré sur la Rocade Est, pénalisant à nouveau les communes de l’Est lyonnais et plus particulièrement Vaulx-en-Velin. Par ailleurs les conséquences sur la santé des vaudais liées à une augmentation du trafic donc des concentrations de pollutions pourraient s’avérer désastreuses.

Il est donc important que notre commune prenne enfin un virage et que soient mis en place :

  • des moyens de lutte contre les nuisances que subissent les vaudais :

- l'accroissement du trafic de Bron et la gène induite doivent être compensées par des aides à l'isolation des constructions et un vrai suivi du trafic et du non respect des obligations des aéronefs,

- les murs anti-bruit prévus lors de la construction le long de la Rocade et de l'A42 et qui n'ont jamais été construits doivent enfin l'être et être complétés par un plan de végétalisation des abords car tous les arbres situés le long de la rocade vont bientôt être coupés!!!

- les dernières techniques de réduction des pollutions (enrobés silencieux, enrobés absorbeurs de polluant, murs végétalisés,...) doivent être installées à chaque rénovation ou travaux sur les routes.

- la création de parc relais au niveau de l'entrée sur le territoire de la Métropole (Grand Parc) avec des liaisons rapides en bus ou tramway vers le centre ville.

  • une étude sanitaire sur la santé des vaudais soumis à un haut niveau de pollution du fait des gros axes autoroutiers qui nous encerclent.
  • un plan de développement des transports en commun efficace et rapide:

- le métro qui devait arriver en 1970 au Mas et que les vaudais attendent toujours doit, soit être construit, soit être remplacé très rapidement par un tramway qui prolongera celui qui arrive actuellement à la Soie et ira jusqu'à la Zone Industrielle Est.

- le Grand Stade doit, très vite, être relié au centre ville par un métro pour éviter de bloquer Vaulx-en-Velin à chaque match.

- l'Axe A8 qui devait relier les communes de l'Est lyonnais doit être réalisé et vite; il est prévu depuis 20 ans et repoussé d'année en année, faisant des vaudais les parents pauvres du transport en commun.

- les travaux de mise en site propre du C3 doivent aboutir très vite pour fiabiliser le parcours de ce bus majeur pour les vaudais,

- une station supplémentaire sur le tramway T3 doit être crée entre Décines et Vaulx-en-Velin La Soie.

  • un vrai développement des modes doux, des transports alternatifs et des moyens de communication associés avec en particulier:

- des bornes VéloV dans chaque quartier (Grappinière, Mas, Village, Centre Ville, ZI, Sud, Rize)

- des bornes Autolib plus nombreuses  et installées dans certains quartiers ciblés (ZI, Village, Mas)

- des pistes cyclables plus nombreuses, de qualité, bien entretenues, et avec un fort maillage,

- la création de bornes de charge des véhicules électriques à la fois sur la voie publique et dans les parkings privés,

- le développement des services internet (smart city) aux utilisateurs de modes doux pour leur faciliter l'accès au réseau et sa connaissance en temps réel,

- la mise en place d'aires de covoiturage.

  • un plan de construction de places de stationnement suffisant en regard des vrais besoins des logements construits afin que la ville soit vivable pour tous ses habitants; ce plan doit évidemment s'accompagner de mesures de verbalisation des contrevenants.

Nous invitons tous les vaudais à nous faire part de leur avis (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) et à nous proposer des compléments à notre projet pour de meilleurs déplacements à Vaulx-en-Velin. Nous organiserons très bientôt une réunion de travail sur le sujet.

Christine BERTIN, Matthieu FISCHER, Stéphane BERTIN

Révision des listes électorales : il faut y aller et vite car il y a du travail..

Vendredi 9 Septembre 2016.

Les listes électorales vaudaises ne sont pas fiables. Depuis des années et des années, elles n'ont pas été remises à plat. Selon certaines estimations, selon les quartiers et les bureaux de vote, entre 20 % et 70% des personnes seraient inscrites faussement. La raison principale en est le taux de déménagement dans la commune, où la rotation dans les logements est une des plus importante de l'agglomération. Cela explique en particulier le taux d'absentéisme toujours extraordinaire à chaque élection où notre commune est toujours montrée du doigt comme la pire ville et comme la ville où les gens auraient perdu tout sens civique. Si les listes étaient justes, les chiffres seraient tout autres.

Deux actions s'imposent :

  • Faire en sorte que toutes les personnes ayant le droit de s'inscrire dans notre ville le fassent,
  • Faire en sorte que toutes celles inscrites faussement soient rayées.

La loi indique que peuvent être inscrits dans une commune, les personnes doivent justifier d'une attache avec la commune c'est-à-dire :

  • soit y être domiciliées,
  • soit y résider depuis six mois au moins de façon continue et effective,
  • soit y payer depuis cinq ans au moins la taxe foncière, la taxe d'habitation ou la CFE.

Cela signifie donc que toutes les personnes qui ne payent pas d'impôt dans la ville et n'y résident pas doivent être rayées des listes électorales. Et aucune exception ne doit être admises que ce soient pour :

  • des anciens élus qu'ils aient été Maire ou simples conseillers municipaux,
  • des actuels élus qui ne résident plus dans la Commune, qu'ils soient adjoints ou simples conseillers municipaux (sur le fait qu'ils restent élus sans habiter la ville nous l'avons déjà dit, pour nous ils auraient déjà dû démissionner),
  • des membres de la famille d'habitants actuels de la ville mais qui eux sont partis,
  • des personnes nées à Vaulx ou y ayant résidé et qui souhaitent continuer à y voter même si elles sont parties depuis des dizaines d'années et ne reviennent jamais même pour exercer leur devoir électoral.

Evidemment le cas des élus et leur entourage est pour nous prioritaire car l'exemplarité s'impose.

Comment faire pour mettre à jour ses listes? Un gros travail est nécessaire et avant tout il faut une vraie volonté politique non partisane. A Agir Pour Vaulx-en-Velin nous l'avons. Il faut ensuite se donner les moyens en mobilisant à la fois les services municipaux mais aussi ceux de l'Etat en particulier les services des impôts pour pouvoir croiser les fichiers des personnes payant une taxe foncière, d'habitation ou la CFE. Et y travailler.

Pour rappel, pour s'inscrire les personnes concernées doivent remplir les formulaires CERFA utiles (voir ci-dessous) et les transmettre avant le 31 décembre d'une année pour pouvoir voter aux élections de l'année suivante. Des exceptions existent en particulier si l'on est dans l'une des situations suivantes, il est possible de s'inscrire et de voter la même année :

  • Jeune ayant atteint l'âge de 18 ans entre le 1er mars et le jour de l'élection,
  • Personne qui déménage pour des motifs professionnels et fonctionnaire admis à la retraite après le 1er janvier,
  • Militaire retournant à la vie civile après le 1er janvier,
  • Acquisition de la nationalité française après le 1er janvier,
  • Recouvrement de l'exercice du droit de vote après le 1er janvier.

Stéphane BERTIN - Président du groupe des élus Agir Pour Vaulx-en-Velin

& Thierry CAILLOT - Président de l'Association Agir Pour Vaulx-en-Velin

Les mercredis du PLU - épisode 3 : la méthode au Village.

Suite à certaines questions relatives aux deux premiers épisodes du Plan Local d'Urbanisme, quelques informations sur la méthode utilisée pour ce travail de PLU réalisé par les habitants. Certains quartiers ont travaillé plus que d'autres sur ce dossier PLUH. Le conseil de quartier du Village a été un des quartiers les plus en pointe sur sa réécriture. Il a travaillé avec l'association "Les Robins des Villes" qui ont apporté aux villageois une aide méthodologique et organisationnelle. Ils ont travaillé tous ensemble, en autonomie, par petits groupes, pour apprendre ce qu'est une ville, l'urbanisme, un Plan Local d'Urbanisme et d'Habitat.

    

    

L'objectif était bien de comprendre les tenants et aboutissants du sujet (voir pièce jointe) avant que les habitants puissent construire leur futur quartier tous ensemble, en écoutant l'autre, en ne s'interdisant rien mais en étant réaliste. C'est ainsi qu'ils ont été de vrais acteurs de leur ville et de son futur. Une vraie démarche participative, où les seuls vrais experts du terrain et de leur ville, les citoyens du village ont pu écrire le futur de leur urbanisme, loin des pressions politiciennes et financières. Une vraie démarche citoyenne raisonnée et raisonnable saluée par tous.

Christine BERTIN

Attachments:
FileFile size
Download this file (Présentation PLU Vaulx-village par les Robins.pdf)Présentation PLU Vaulx-village par les Robins.pdf848 kB

L'école Boisard lauréat de "La France s'engage".

Le 16 juin dernier nous apportions notre soutien à l'école Boisard (basée à Vaulx Sud) engagée avec les écoles de production dans le dispositif de labellisation "La France s'engage" (voir notre article en cliquant ici), programme destiné à apporter un soutien financier et à permettre l'accès à des partenaires et des acteurs publics pour accompagner le projet dans un but de recruter, d'élargir son réseau et de gagner en visibilité. Ce programme "La France s'engage" est placé sous le haut patronage de la Présidence de la République.

Le 31 Août François Hollande annonçait le nom des 15 projets retenus. Le projet d'essaimage des écoles de production est arrivé 4°; il est donc lauréat de la promotion 2016.

Actuellement ces écoles de production représentent en France 17 écoles formant à 14 métiers. Implantées dans 7 régions, elles accueillent 700 élèves, ont 93% de succès au CAP et Bac Pro dont 72% de mentions au Bac Pro. Elles permettent une poursuite scolaire (BTS...) à 50% de leurs promotions, et elles réussissent 98% d’insertion professionnelle sous 2 mois.

Leur objectif est maintenant de passer à 31 écoles en 3 ans pour accueillir 1200 jeunes. Un beau challenge qui, lui, permettra vraiment de faire baisser le chômage. Merci à toutes les personnes qui ont soutenu ce projet et ont voté en leur faveur.

Un grand Bravo aux écoles de production et à Boisard en particulier.

Stéphane BERTIN et Jean-Maurice CHAUSSONNERIE.

Les mercredis du PLUH - La suite (2).

La semaine dernière, nous présentions le travail qui a servi de matière première pour construire le futur PLUH de notre ville.

A ce travail fait par les habitants, il faut rajouter un certain nombre de "plans ou schéma de développement", tels le Plan de Déplacement Urbain, le Schéma de Développement Hôtelier, le Schéma de Développement de l'Urbanisme Commercial, celui du Schéma de Développement du Numérique ainsi que la trame verte et bleue. Les acronymes barbares sont le PDU, SDHT, SDUC, SDTAN et la TVB.

Tous ces schémas de développement ont pour objectifs de mettre en place une stratégie de construction cohérente sur la ville, mais aussi sur le bassin de vie. A titre d'exemple, il ne faut pas construire un centre commercial à proximité d'un autre centre commercial et donc plutôt les répartir en fonction de la population pour que les commerces puissent s'y retrouver. Il en est de même pour les hôtels, les voiries...

J'ai monté un groupe de travail des élus où chaque sujet a été présenté par les techniciens de la Métropole ou de la ville selon si le thème était purement local ou sur le bassin de vie ; des orientations ont été données. Au global, les orientations étaient logiques et peu de sujets ont été modifiés (excepté le PDU où le travail était pris en charge par mon collègue; le travail est toujours en cours).

Pour le schéma hôtelier, nous avons maintenu le souhait d'avoir un Hôtel 3* à la Soie et de maintenir l'offre hôtelière au centre ville. Le Schéma de Développement Commercial a été plus compliqué, principalement sur le sujet d'une moyenne surface alimentaire au Carré de Soie, puisqu'il y avait déjà un commerce alimentaire prévu du côté de Villeurbanne. Vous pourrez lire notre position sur l'article suivant ICI. La trame verte et bleue a fait l'objet d'un travail en profondeur, détaillé, pour remettre de la verdure, ou pérenniser la verdure existante dans la ville.

En termes de logement, (PDH - Plan de Développement de l'Habitat), nous avons au global demandé à avoir une densification maitrisée, avec des ZACs engagées sur lequel la densité a été réduire d'environ 10%, mais qui restent un élément important de densification. Le choix de mettre des zones moins denses, pour préserver les maisons, ce qui est le cas sur presque tous les quartiers de la ville, est une modification majeure, obtenue parce que nous participons quand même à la densification au global de l'agglomération.

Je vous laisse donc prendre connaissance des documents qui ont servi de base de travail sur tous ces schémas.

Bonne lecture

Christine BERTIN

Attachments:
FileFile size
Download this file (Concertation 1 Révision SDUC Territoire Est_VF.pdf)SDUC879 kB
Download this file (Presentation_SDTAN_PLU.pdf)SDTAN-developpment informatique1120 kB
Download this file (trameverteBleueSept2014.pdf)trame verte et bleue5739 kB

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014