Classes en 8 : un bon départ!

Dimanche 21 janvier 2018.

Après les classes en 7 qui ont animé l'année 2017 de main de maitre pour le plaisir de tous avec un point d'orgue que fut le défilé d'avril (lire notre article ICI), ce sont les classes en 8 qui se sont mises en marche pour cette année 2018 qui débute tout juste.

Tout a commencé les 7 et 8 décembre 2017 lors de la soirée d'épluchage des cardons lors de laquelle chacun s'est retrouvé. Le comité a lancé un appel aux futurs 10, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90, 100 ans à les rejoindre, et a lancé sa fameuse danse des classes en 8.

                     

Et cela s'est poursuivi lors de la soirée du 8 décembre. Un stand avait été installé au coeur de la fête et chacun a pu venir s'inscrire et déjà préparer l'année et se remémorer les classes de 2008, 1998,....

Pour les classes vaudaises, l'accessoire essentiel est le chapeau qui a donc commencé à être admiré à plusieurs reprises.

 

Cette année il sera orange pour les dames et bleu pour les messieurs.

C'est donc la «Belle Equipe c’est la 8 » se réunit autour de Catherine, sa présidente et d’un noyau de 5/6 personnes pour préparer les festivités. Et le programme des festivités est déjà alléchant :

* une vente de brioches le 4 février prochain,

* un repas le 3 mars,

* le clou des festivités avec le défilé des classards et des amis le 22 avril, suivi du repas des classes le même jour.

Le lieu des repas reste à préciser.

Pour cette année le thème retenu est « Les Contes ».

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Plusieurs réunions ont déjà eu lieu depuis le début de l’année; il est possible de nous rejoindre à tout moment. La prochaine réunion aura lieu le 1 février à 19h00 à la salle du Bourg.

Pour les inscriptions vous pouvez prendre contact avec Catherine, la Présidente, au 06.14.19.58.60.

Que Vive les Classes!

Marie-Emmanuelle SYRE.

Le Comité des Fêtes fait un don de 1818 euros à l'AFDOC.

Samedi 20 janvier 2018.

C'est la générosité qui l'a emportée une nouvelle fois jeudi soir. Lors de la Fête des Cardons et de la soirée d'épluchage associée, une quête avait été faite par le Comité des Fêtes organisateur de la manifestation. Le montant de cette quête était destiné à être versé à l'association AFDOC (Association Française des Malades et Opérés Cardio-vasculaires) pour ses multiples actions auprès des malades et de leurs familles.

Et c'est donc jeudi soir que le chèque d'un montant de 1818 euros a été remis par André MARIAT, Président du Comité au Président local de l'AFDOC.

Ce fut l'occasion d'une soirée conviviale mais aussi l'occasion de se questionner sur la pérennité de la fête des cardons... Dans plusieurs communes des fêtes comparables s'arrêtent, faute de finances, faute de volontaires,... Espérons qu'à Vaulx-en-Velin notre fête autour du légume local vivra encore longtemps.

Christine BERTIN

L'USEP et La Croix Blanche unies pour mettre en place un beau projet.

Jeudi 18 janvier 2018.

En 1892, un groupe d'hommes, animés d'un sens profond de "l'humain", fondait à Paris une société nommée "Société des Secouristes Français". Ses statuts définissaient clairement les buts de leur action. Ils ne se contentaient pas de la seule bonne volonté et de moyens empiriques souvent dangereux : ils se singularisaient en instituant des cours dispensés par des médecins professeurs, destinés à répandre dans la population des connaissances propres à assurer la survie de malades ou de blessés, en attendant l'arrivée d'un médecin. Le bénévolat imposé à tous ses membres, est sa règle d'or.

Devenu La Croix Blanche, ce mouvement est présent à presque tous les évènements sur la ville, amenant un service de soin et d'urgence au cas où, et ce depuis 40 ans. Ils ont un nouveau local installé au village depuis quelques mois, et nous avions d'ailleurs fait un article à ce propos (ICI).

Parmi ses fidèles bénévoles se trouve Lauriane ROUX, jeune personne volontaire, qui s'occupe aussi avec passion des touts petits au club gymnique du village. Lauriane est aussi impliquée à l'USEP depuis des années, s'occupant des activités extrascolaires le mercredi.

Depuis des années, elle proposait à son président, Nacer DENFIR, et à son deuxième président, Paul MATTOLINI, de faire des séances de premiers secours auprès des enfants. Son rêve vient enfin de se réaliser.

Depuis quelques jours, dans le cadre des activités USEP à l'école, deux intervenants de la Croix Blanche proposent une journée de sensibilisation aux écoles de la ville; cette journée appelée PSC vise à apprendre les gestes utiles à pratiquer lors des premiers secours aux enfants d'élémentaire. Il y avait d'ailleurs deux séances jeudi et vendredi dernier pour deux classes de CM2 à l'école Grandclément ; les enfants sont ressortis ravis de cette journée ! Position latérale de sécurité, informations brulures, plaies, exercices ... Cette opération va pouvoir se dupliquer y compris dans les classes non adhérentes à l'USEP.

Pour rappel, l'Union Sportive de l'Enseignement du Premier degré (USEP) organise des activités sportives pour les enfants de l'école publique, de la maternelle à l'élémentaire, en appui de l'éducation physique et sportive dispensée par les professeurs des écoles. Les enseignants permettent via l'USEP des rencontre inter-écoles, voire inter-villes, décloisonnant l'école.

Enfin, La Croix Blanche organise ce week-end une formation du même type que celle proposée aux enfants, mais cette fois-ci à destination des adultes. Elle aura lieu au gymnase Paul Roux, Rue Franklin.

Bravo à Lauriane pour sa ténacité et merci à l'USEP et la Croix Blanche pour cette belle opération.

Christine BERTIN

Inscriptions pour les conseils de quartier : c'est reparti!

Mercredi 17 janvier 2018.

Depuis mi 2017, les huit conseils de quartier de notre ville ont achevé leur mission de trois années.

Ils sont donc en cours de renouvellement mais cette opération se déroule à un train de sénateur.

Pourtant l'échéance approche et c'est fin janvier - début février que les nouveaux conseils de quartier doivent se mettre en place en se réunissant lors d'une première réunion plénière qui aura pour objectif d'élire son bureau et son co-président (ou sa co-présidente). 

Mais pour se mettre en place le conseil de quartier a besoin de membres. Et chaque personne intéressée, sortant ou nouveau postulant, doit absolument s'inscrire ou se réinscrire. Et pour cela il faut remplir un bulletin d'inscription. Malheureusement c'est là que les choses se compliquent car ce n'est pas simple de se les procurer.

En effet dans le périodique municipal, alors que deux pages sont théoriquement affectées au conseil de quartier, il n'est point fait état de ce renouvellement. Dans sa version web il faut aller en page 15, avoir de bon yeux et en bas de la page, sur un 1/16 de page, tout flou, on trouve en effet un bulletin plutôt illisible.

Sur la version papier du périodique de la ville, le bulletin s'est éclairci. Il est plus net.

Autre solution pour trouver le précieux bulletin: aller sur le site internet de la ville. Et là, dans l'onglet "Démocratie Participative", on trouve un numéro de téléphone à appeler et un mail pour renvoyer un bulletin joint qui malheureusement n'apparait pas. Dommage!

La solution est finalement plus simple. Il existait des bulletins en 2014.

Ils n'ont semble-t-il pas changé. Il suffit donc de les remplir. Je vous les joins en pièce annexe ci-dessous. Et n'oubliez pas de les transmettre très vite à la mairie soit par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. soit en les déposant à l'accueil de la mairie.

Et faites circuler l'information!

Thierry CAILLOT

Attachments:
FileFile size
Download this file (Bulletin inscription conseil de quartier 2014.pdf)Bulletin inscription conseil de quartier 2014.pdf300 kB

Interview exclusive d'un des randonneurs de la cordée égarée jeudi dernier à Praz-sur-Arly.

Mardi 16 janvier 2018.

Un souvenir à raconter : c’est sans doute cela qui restera de la mésaventure d'un groupe d'une dizaine de randonneurs de l’A.S.L.R.V.V. (Association de Sports et Loisirs des Retraités de Vaulx-en-Velin) qui jeudi dernier, 11 janvier 2018, se sont retrouvés coincés à 1480 mètres d’altitude lors d’une sortie en raquettes.

Parti pour une semaine de balades en montagne le groupe a quitté son chalet de Megève jeudi matin pour débuter la randonnée phare du séjour sur la commune de Praz-sur-Arly ; cette balade correspondait à une partie du fameux Tour du Mont Blanc. Le groupe de randonneurs âgés de 58 à 70 ans profitait d’une très belle journée d’hiver pour réaliser un projet préparé depuis quelques semaines par Jean-Yves le GO du groupe d’amateurs de randonnées. La suite c'est Jean-Yves qui me l'a racontée:

Stéphane : Il parait que tu préparais la sortie depuis longtemps?

Jean-Yves : En effet. J'avais prévu cette sortie qui est magnifique et intéressante depuis plusieurs jours. Nous avons passé sur place une semaine avec l'objectif de se préparer à cette belle sortie. Dès dimanche nous avons reconnu le départ et l'arrivée en damant en partie les chemins; c'était toujours ça de fait. Lundi c'était une sortie pour se mettre en jambe et tester "la troupe", mardi une plus grande sortie mais plus "boulevard de rando". Mercredi était réservé au repos avant la sortie phare de la semaine.

Stéphane : Comment étiez vous équipés?

Jean-Yves : Nous avons l'habitude de ce type de sorties et donc nous sommes équipés à la fois en vêtements, en nourriture, en équipements dits de survie comme les couvertures ou le matériel surnuméraire comme les bonnets en triple ou les gants en double (surtout que le matin avant de partir j'avais prévenu que la météo annonçait de -5°C, -6°C). Nous avons aussi, et ça c'est moi qui m'en était occupé, un GPS avec des cartes (de la marque Garmin).

Stéphane : Comment s'est déroulé la matinée?

Jean-Yves : Les 750 premiers mètres de dénivelé positif ont été absorbés sans trop de difficultés. Nous sommes arrivés au premier point de la rando sans soucis. Nous avons rencontré des "ambassadeurs" en congés avec lesquels nous avons échangé sur notre parcours et qui nous ont souhaité une bonne journée. La suite de la matinée nous a conduit au niveau d'une auberge où nous avons consommé quelques boissons et dégusté notre repas tiré du sac et tant mérité. Puis nous avons repris la route.

Stéphane : Et c'est là que vous vous êtes perdu.

Jean-Yves : Pas du tout. Nous avons continué sur la base du tracé GPS jusqu'à une balise appelée "Les Charmots". Au niveau de cette balise nous avons pris à gauche comme l'indiquait le GPS en direction de la balise suivante. Mais très vite les choses se sont compliquées car nous n'avons pas trouvé le point suivant. Nous n'avons pas non plus trouvé les classiques aides techniques comme des cordes ou câbles aux points difficiles placés en été. Nous avons progressé jusqu'à la lisière d'un bois. Et c'est à ce moment là, que nous avons décidé de contacter les secours pour avoir potentiellement de l'aide pour retrouver notre chemin.

Stéphane : Et ils vous ont guidé?

Jean-Yves : Non. Pour eux dans un  premier temps, il fallait nous localiser, vérifier la véracité de notre situation, évaluer le danger puis organiser notre retour sur le "bon chemin". C'est à 21h30 que le premier groupe de secouristes nous a rejoint. En arrivant par un chemin plus haut. C'était en fait le "vrai" chemin à 150 m du chemin que nous avions pris. Le chemin avait été modifié sur le terrain sous 1.50 m de neige mais pas sur la carte, pourtant récente, de Garmin. Ils nous ont rassuré. Un peu plus tard vers 23h un hélicoptère a fait deux passages mais devant le temps qui se brouillait avec l'arrivée de brouillard, il a quitté la zone. Un second groupe de sauveteurs nous a rejoint ensuite apportant des boissons, une tente, des soupes. Les secouristes ont organisé la nuit en construisant un igloo de 5 m X 1 m X 1 m (une tranchée plus profonde, un caniveau pour évacuer le froid, une banquette pour s'asseoir, et une autre pour les pieds); le toit était structuré par les skis, les bâtons et les couvertures de survie.

A partir de 2h30 du matin nous avons pu nous y installer pour dormir.

Stéphane : Et vous n'avez pas eu froid? Ni faim?

Jean-Yves : La température n'est pas tombé sous les 5-6 °C sous zéro. Nous étions bien habilléS. Nous avons eu un peu froid aux pieds. Et surtout les secouristes ont fait du feu. Nous avons passé une partie de la nuit autour (n'hésitant pas à pousser la chansonnette) surtout qu'il était continuellement alimenté par du bois coupé par les gendarmes et les pompiers. Pour la faim nous avions quelques provisions pour le soir et les pompiers nous ont apporté de quoi faire de la soupe en faisant fondre de la neige avec un réchaud. Tout cela pour dire aussi que nous avons peu dormi; de 30 mn à 1 h 30!

Stéphane : Et vous êtes rentré comment?

Jean-Yves : A partir de 6h, un chemin d'accès, à "la voie officielle" damé, a été aménagé. Mais nous ne l'avons pas emprunté car le temps s'est découvert et nous avons vu apparaitre l'hélicoptère. Et là les choses se sont accélérées. Chacun a pris son sac et ses vêtements. Et ils nous ont évacué par groupe de 2 puis dès que nous étions 4 à bord, direction la vallée, un Praz-sur-Arly où nous attendaient des véhicules de pompiers. Vérification tension, rythme cardiaque, saturation en Oxygène puis examen par un médecin après avoir mangé et bu chaud. Un adjoint de la mairie, responsable des sentiers, a aussi participé au comité d'accueil.

Stéphane : Au final, plus de peur que de mal?

Jean-Yves : Nous pouvons en effet le résumer comme cela. Mais nous n'avons pas vraiment eu peur. Le groupe est toujours resté soudé. Nous avons pris les décisions ensemble et jamais eu l'impression d'être en danger.

Stéphane : Quels enseignements tirez vous de cette histoire?

Jean-Yves : Pour une sortie en montagne il faut toujours être bien préparé. Nous l'étions (couvertures de survie, lumière, sifflet); peut-être aurions-nous dû partir avec un réchaud, une paire de chaussettes de rechange, plus de lumières, des vêtements de rechange? Avec peut-être un peu plus de nourriture. Pour ce qui est du trajet, deux enseignements: les cartes GPS ne sont pas forcément à jour car le chemin a été modifié sans que les cartes aient changé. Ensuite le nouveau chemin était fermé et les balises avaient été enlevées, mais sans que rien n'ait été indiqué le long du Grand Tour du Mont Blanc pas plus que sur la dernière balise que nous avons trouvée. Probablement un point à améliorer dans l'avenir en matière d'information du public.

Stéphane: Un dernier mot?

Jean-Yves : Oui, pour les secouristes qui ont été exceptionnels d'efficacité, de prévenance et de gentillesse (connaissant à la fin quasiment le prénom de tout le groupe). Un modèle en matière de soutien et d'équipements. Encore merci à eux de nous avoir soutenu par leur décontraction et d'avoir coupé du bois toute la nuit pour alimenter le feu!

Stéphane BERTIN.

(reportage télé de France 3 sur le sujet en cliquant ici).

Rendez-vous de l'Emploi : en janvier les métiers de l'industrie.

Dimanche 14 janvier 2018.

C'est devenu un rituel qui va donc se poursuivre en 2018, le jeudi de milieu de mois est le moment choisi par notre municipalité pour aider l'emploi.

C'est ainsi que jeudi prochain le 18/01/2018 ce sera le moment du "Rendez-vous de l'Emploi" de janvier; il se déroulera donc comme d'usage, de 9h à 11h au Planétarium.

Pour cette 5° édition l'industrie sera à l'honneur.

Les candidats pourront alors rencontrer des entreprises qui cherchent à recruter et se renseigner sur des formations aux métiers concernés.

Petit rappel pour les postulants, rendez-vous jeudi 18 janvier 2018 de 9h à 11h au Planétarium, Place de la Nation. Et n'oubliez pas vos CV!

Christine BERTIN

Festival du Film Court Francophone : plus que 3 jours à attendre.

Lundi 15 janvier 2018.

Plus que trois jours à attendre pour les aficionados du film court.

Le Festival du Film Court Francophone de Vaulx-en-Velin se tiendra du 19 au 27 janvier 2018 principalement Aux Amphis mais aussi à la Salle Victor Jara et au Centre Social Jean et Joséphine Peyri.

Pour cette dix-huitième édition, autour des deux jurys principaux (presse et professionnel), quatre autres jurys (habitants adultes, habitants jeunes, grandes écoles, alliance française) seront à même de départager les films en course.

Vous pouvez retrouver le programme en pièce jointe et vous connecter au site internet https://unpoingcestcourt.mapado.com/ pour réserver vos places au plus vite car déjà certaines soirées sont assez courues.

A noter cette année la soirée spéciale Haïti qui aura lieu aux Amphis le mercredi 24 janvier à 20h.

Et c'est urgent, dès aujourd'hui, à 20h, à l'ENTPE, le festival off!

Thomas PETRAGALLO.

Attachments:
FileFile size
Download this file (Programme Festival Film Court 2018.pdf)Programme Festival Film Court 2018.pdf2450 kB

2018 : année du chien, année de la loyauté et de la fidélité.

Vendredi 12 janvier 2018.

L’équipe d’Agir pour Vaulx-en-Velin vous souhaite une bonne et heureuse année 2018 faite de réussites, de bonheur et surtout de santé. L’année qui débute est, dans l’horoscope chinois, celle du chien de terre, signe de loyauté et fidélité. Dans cet esprit nous essayerons de nous montrer, cette année encore, dignes de la confiance que vous nous accordez et loyal vis-à-vis de nos engagements. Nous continuerons à porter votre voix et défendre notre ville !

L’année dernière a vu la validation du PDU (Plan de Déplacement Urbain), nous laissant pour 15 ans sans tramway ni métro au Nord de la Ville et surtout un projet de ZAC du Mas du Taureau sans transport structurant ; nous avions pourtant voté contre ce projet. 2017 a vu aussi la présentation du Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat (PLUH). 2018 verra son aboutissement ; ce projet sera présenté en enquête publique fin Avril. Nous vous invitons d’ores et déjà, à participer à cette enquête publique et donner votre avis. Nous espérons que les remarques de fond que nous avons faites, en particulier sur le non-respect des demandes des conseils de quartier, seront prises en compte car les conséquences sur la qualité de vie des Vaudais seront significatives et ce dès 2019.

L’année 2017 a aussi vu beaucoup de chantiers dans le domaine éducatif, tout d’abord de la pierre, avec l’inauguration de deux écoles rénovées, la sortie de terre de l’école Beauverie au centre-ville, et l’achat de deux terrains pour deux nouvelles écoles (au Sud et au Village). Nous continuerons notre travail avec l’impérieuse nécessité que tout soit fait pour le meilleur de nos enfants. Ce fut aussi en fin d’année dernière les premiers débats sur la réorganisation des rythmes scolaires, qui ont laissé bon nombre de parents d’élèves devant un choix cornélien. 2018 tranchera donc sur une solution à 4 jours ou 4 jours ½ conditionnée en partie par les aides d’Etat.

Enfin 2018 sera aussi l’année du renouvellement des instances des conseils de quartier, pour lesquelles nous appelons tous les vaudais à s’inscrire, s’exprimer et s’impliquer ; c’est la base de la démocratie !

Nous vous renouvelons tous nos vœux et notre engagement à vos côtés pour 2018 !

Christine Bertin, Marie-Emmanuelle SYRE, Matthieu Fischer, Stéphane Bertin

(extrait issu de la chronique mensuelle du magazine municipal).

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014