Quelle drôle d'idée!

Mardi 8 mai 2018.

La question de la sécurité routière est très sensible chez nos concitoyens vaudais.

Cette préoccupation revient en boucle lors de toutes les réunions publiques municipales ou lors de chaque réunion de coin de rue.

Chacun est d'autant plus sensible que notre ville est connue pour le non respect du code de la route. Pour un certain nombre de vaudais la loi qui impose un arrêt impératif à un feu tricolore lorsqu'il est allumé rouge n'est qu'une vue de l'esprit, les limitations de vitesse ne sont que des conseils, une ligne blanche continue égale une ligne blanche pointillée, ... Quant au port du casque! Et les accidents graves sont nombreux. Le tout sous l'oeil de la force publique qui semble impuissante.

Quelles sont les actions de la municipalité contre ce fléau de l'insécurité? En matière de contrôles peu ont été mises en place; la police municipale a toutefois été équipé de jumelles pour faire des contrôles routiers mais le manque d'effectifs ne favorise pas de telles actions.

Côté sensibilisation et pédagogie nous avons déjà présenté ici la mise en place d'Arthur et Zoé devant les écoles (lire notre article du 6 février). Autre action visible surtout à travers le village, la mise en peinture des chaussées avec de gros sigles blancs de limitation de vitesse à 30km/h qui permet de rappeler à tout un chacun que le nord de ce quartier est dit "Zone 30".

Il reste que cette dernière action s'est accompagnée de quelques bizarreries dont la plus grosse est le dessin de ces sigles "30" rue Marcellin Berthelot entre la rue de la République et la rue Franklin.

En effet sur une distance de 58 m, entre deux rues d'où l'on vient soit depuis un "Stop" soit après tourné à 90°, et ensuite que l'on quitte nécessairement après avoir tourné soit à gauche soit à droite préalablement arrêté par un "Stop" ou un "Cédez le Passage",

  

il est techniquement impossible d'atteindre les 30km/h.

Drôle d'idée donc! Pas tellement d'explications à ce "peinturlurage"  semblant être un peu aléatoire, à part qu'il restait de la peinture où qu'il fallait dépenser le budget!

Ne serait-il pas plus utile de verbaliser les véhicules mal garés dans ce petit bout de rue

et qui obligent les piétons tout au long de la journée à marcher sur la route à peu de distance de deux groupes scolaires?

Christine BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014