On a reparlé PLUH au conseil municipal.

Mardi 12 juin 2018.

Vous trouverez ci-dessous le texte de l'intervention du groupe Agir Pour Vaulx-en-Velin lors du conseil municipal de mercredi dernier 6 juin.

"Le PLUH que nous portions a été construit avec les conseils de quartier, donc avec les habitants eux-mêmes, avec les services de la ville. Il a ensuite été validé à l’unanimité par tous les élus de la ville, majorité comme opposition, lors d’une réunion de commission générale.

Ce projet intégrait un certain nombre d’axes forts :

  • La préservation de nombreuses zones pavillonnaires de la commune (au Village, à la Rize, à l’Ecoin, au Petit Pont, les petites cités, la cité des Castors, entre autres) ce qui permettrait à la fois de conforter cette population sur la ville, mais aussi de maitriser cet urbanisme diffus car nous avions déjà beaucoup de constructions à venir, avec les ZACs (400 à 500 logements/an).
  • Le soutien à une véritable trame verte qui traverserait la ville du sud au nord, et lierais les parcs présents sur la commune.
  • La préservation et la mise en valeur du patrimoine en particulier de vieilles fermes qui permettent de donner son identité à chaque quartier, rappeler l’histoire. Deux monuments, en particulier faisaient l’objet d’un focus : le château médiéval au village avec la volonté de ne pas construire autour, afin de garder cette identité rurale, proche des champs, et l’ensemble patrimonial autour de l’usine Tase, à savoir les petites et grandes cités, et la cité Castor.
  • La prévision d’emplacements réservés pour des gymnases ainsi que pour des écoles.
  • La structuration autour d’aménagements de voirie, en particulier au Village,
  • La nécessité d’avoir un métro ou un tramway au cœur de la commune (au Nord) évidemment essentielle et sine qua non à la réalisation de la ZAC du Mas.

Tous ces points permettront de projeter la ville vers un meilleur avenir, une ville qui devienne une ville attractive et intégrée à la métropole. Cette dernière a eu connaissance de ce dossier et a répondu, dans un premier favorablement à 80% de nos demandes originelles.

Malheureusement entre le projet initial validé par les élus de la ville à l’unanimité et accueilli favorablement à 80% par la Métropole et le résultat aujourd’hui présenté en enquête publique les choses ne sont plus les mêmes. Et le résultat est contraire : 80 % de notre projet est passé « à la trappe ».

Il en a résulté, outre le non-respect des décisions des élus et de la parole des habitants, que ce qui a été demandé n’a donc pas été accepté. La densité de population va augmenter au global sur toute la ville (avec l’arrivée de 10 000 personnes sur les 15 prochaines années). Nous n’aurons pas les moyens de construire 4 groupes scolaires car 2 seulement sont inscrits en emplacement réservé (village et sud). Il en faudra un de plus au centre-ville et, si l’urbanisme n’est pas contenu au village, un autre en plus de celui-ci sera vite nécessaire. Il n’y a plus d’emplacement réservé pour les gymnases. La zone agricole ne permet plus l’implantation de hangars, et donc plus d’écoquartier. Le projet Terre du Velin tombe donc à l’eau et c’est l’activité économique agricole qui en pâtira. La trame verte n’est plus visible puisque la surface constructible augmente partout. La constructibilité sur les ZACs n’est pas limitée et alors même que nous avons 3 ZACs qui s’enchainent, rien ne les maille ensemble, que ce soit sur la trame verte ou sur la cohérence globale.

Enfin et pour finir sur la partie habitat, il n’est pas écrit que la ville ne doit plus faire de logements sociaux tant que l’équilibre à 40% n’est pas atteint. Nous allons donc continuer à construire des logements aidés et dans les plus mauvais endroits comme le long du BUE polluant et accidentogène avec des normes de parking restreintes (comment peut-on voter pour 0.5 place de parking par logement?).

Enfin et ce qui est peut-être le plus inquiétant, c’est que rien n’indique sur les plans un accès pour le tramway ou le métro, point qui est impératif pour que la Commune fonctionne correctement et qu’en particulier le projet de ZAC du Mas voit le jour.

Vaulx-en-Velin a besoin de se rééquilibrer et il faut lui donner du temps pour cela, en confortant son histoire, en réconciliant ses habitants, en leur permettant d’avoir tous une chance, une éducation de bon niveau, avec une vraie population mixée, avec aussi la préservation de ses qualités naturelles, ses espaces verts, ses maisons, et plus largement son patrimoine. Elle va avoir fort à faire avec la construction de ses équipements. Elle ne peut pas laisser construire toujours et toujours, densifier et densifier avec le risque de voir un turn-over dans les logements exploser et mettre les finances de la ville en péril, de laisser se dégrader le cadre de vie des habitants avec au final une ghettoïsation rampante.

Enfin sur le forme du document présenté ce PLUH remplace un PLU de 2005 mais il complexifie les règles. Etait-ce utile de supprimer la notion de hauteur et de la remplacer par une hauteur de façades et une VETC ? Etait-ce utile de remplacer un document de 301 pages qui était déjà compliqué par un document de 706 pages qui ne simplifie pas vraiment les choses. Nous sommes loin de la simplification administrative.

Dans le détail des modifications demandées ce jour, je voudrais juste préciser que si certains conseils de quartier ont été consultés sur certaines demandes présentées de jour, pas tous. Et c’est dommage que pour certains quartiers les membres de ces instances vont découvrir des sujets les concernant sans qu’ils aient été concertés ou au moins informés.

Pour certaines demandes du jour nous ne pouvons que nous féliciter de voir la demande de changement sur le zonage agricole pour pouvoir construire des bâtiments ; c’était notre sollicitation et une des nombreuses raisons du refus de valider le PLUH en novembre dernier. De même au sujet  de l’évolution des PIP, c’est une bonne chose de les agrandir (bien que nous n’ayons pas vu le détail concernant le village Ouest). Concernant le stationnement je suis rassuré que vos calculs vous amènent aux mêmes conclusions que les nôtres présentées en novembre dernier. Vous exprimez votre inquiétude. Il est vrai que des logements avec une demi place de parking dans un secteur sans vrai mode de transport en commun cela va être difficile. Il ne fallait pas le voter M Gomez à la métropole en septembre dernier.

Voilà pour le verre au 1/4 plein.

Pour le verre aux ¾ vides :

  • Nous regrettons la densification à outrance. J’ai fait un plan (montrer le document). Quand on regarde, on voit surtout du noir et du rouge. Ce sont les parties illimitées et +50%. Pour les secteurs, qui se calment bleu et vert….on est loin de l’arrêt de la densification. Moi si j’étais promoteur je fêterais le nouvel PLUH en rigolant du message d’arrêt du bétonnage envoyé aux vaudais !
  • Côté patrimoine, nous regrettons que nous en soyons encore aux demandes d’étude patrimoniale à la métropole. 2 ans de perdu sans rien. Elles auraient pu être faites depuis fin 2015 et nous aurions leur traduction réelle dans le présent PLUH. Du temps perdu. Et surtout nous n’avons aucun engagement que le patrimoine soit vraiment préservé dans le détail du portail, du mur, du crochet ou du bute roues ce qui est pourtant l’essentiel du sujet.
  • Pour ce qui est de la création d’un périmètre commercial le long de l’avenue Marcel Cachin afin d’y relocaliser un LIDL, ce commerce existait à l’intersection de 3 quartiers (Grappinière, Mas et Village) où il avait du sens car il permettait aux habitants d’y venir à pied. Or il a brulé à deux reprises. Lidl ne souhaite pas rouvrir en ce lieu. Cette demande est irréaliste à deux titres :

            - Elle est illégale car un zonage ne peut pas correspondre à la création d’une activité précise pour une société précise. Le zonage doit être générique et il doit répondre à des orientations de long terme et non des contingences de court terme pour répondre à des lobbies divers.

            - Elle ne correspond pas à un périmètre commercial établi et défini dans les études préalables. Il ne faut donc pas le créer sans étude préalable au risque de déstabiliser encore plus les commerces du village et au-delà les moyennes surfaces déjà existantes et en difficulté (Casino, Grand Frais).

Ce nouveau périmètre commercial ne peut donc pas être créee et le PLUH ne peut pas l’intégrer.

  • Pour ce qui concerne le changement de zonage autour du futur pôle gérontologique rue Franklin, le classement en URm2b va faire passer le nouveau classement de hauteur (12 m actuel UD2b – 11 m projet PLUH URm2d – 14 m demande de ce jour URm2b) et CES (40 % actuel – 60% projet PLUH – 60% demande de ce jour)…. Entre l’actuel et le futur on augmente la hauteur de 20% et l’emprise au sol de 50%.... Que dire ? Surtout quand nous avons voté l’achat de ce terrain aux conditions d’une hauteur de 11 m et que nous la passons à 14m 1 mois plus tard ! Je serais le vendeur, je me sentirais un peu spolié. Je serais les voisins je serais inquiet !

Nous voilà donc avec des modifications que nous souhaitions et d’autres qui empirent le projet de PLUH  voté par nous tous en assemblée plénière il y a 3 ans. Du mieux donc (un peu) et du pire (beaucoup)."

Nous avons donc voté contre ces modifications trop timides ou mauvaises selon nous.

Christine BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014