Et le GPV dans tout ça?

Mercredi 20 juin 2018.

Alors que la polémique sur les suppressions d'effectifs à la mairie de Vaulx-en-Velin fait rage, jetons un coup d'oeil aujourd'hui sur le GPV.

Qu'est-ce-qu'un GPV? Un GPV (Grand Projet de Ville) est une structure intégrée au contrat de ville qu'elle renforce pour obtenir un effet de masse susceptible d’améliorer effectivement les conditions de vie des habitants et de marquer en profondeur, de manière durable, la transformation d’image et la perception du quartier. L'objectif est de mener des opérations de renouvellement urbain dans le but d’amplifier et d’ancrer dans la durée le projet social et économique conduit dans le cadre du contrat de ville tout en cherchant à traiter les causes socio-économiques de la marginalisation des quartiers dits "en difficulté" et en transformant leur image et leur statut au sein de l’agglomération afin de mettre un terme à la considération du quartier comme quartier à part, distinct du reste de l'agglomération (source Wikipédia).

Dans la Métropole de Lyon, le GPV repose sur un cadre législatif et comprend une base contractuelle qui lie plusieurs partenaires : l'État , les collectivités territoriales, les intercommunalités, les bailleurs sociaux, les associations, les acteurs de l’économie ou de l’action sociale.

Sa directrice actuelle sur Vaulx-en-Velin, Sandrine SANCHEZ, déclarait il y a 3 ans qu'elle allait travailler "avec son équipe sur quatre axes: l’économie et l’emploi, l’éducation et la culture, le développement social ainsi que la citoyenneté et la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations" (extrait Vaulx Le Journal).

Lors du Conseil Communautaire du 20 décembre 2017, les conseillers élus ont voté (lire ICI .... dernier rapport) un budget pour 2017 (sic!) pour tous les GPV de la Métropole. Très généreux à Vaulx-en-Velin la métropole a voté un budget global de 710.000 € pour une année. Ce budget est réparti entre les différentes collectivités locales qui financent (voir ci-dessous).

 

Qu'en déduire?

- Déjà il est à souligner que l'équipe projet est la plus pléthorique de toute la métropole (hors Lyon); en tout ce sont 14 personnes qui vont faire avancer ce GPV contre 6 personnes à Vénissieux.

- Que l'on voit tout de suite que le projet est basé sur la communication (2 personnes) et la médiation (3 personnes). Ensuite les projets ne sont pas définis et cela est à regretter.

- Que les missions semblent pourtant nombreuses.... mais les réalisations moins nombreuses, ou alors la communication passe mal.

Que souhaiter au GPV et à sa grande équipe? Qu'il soit indépendant et travaille sur des objectifs concrets pour le bien du quartier. Et qu'il ne fasse pas trop de politiques. On se souvient du "GPV colleur d'affiches" de l'ancien maire dénoncé en son temps.

Stéphane BERTIN.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014