Le chantier de l'école Beauverie arrêté par la Justice.

Mardi 21 août 2018.

C’est avec consternation que nous avons appris qu’une ordonnance du Tribunal de Grande Instance de Lyon ordonne la fermeture du chantier de L’école Beauverie et ceci à quelques jours de la rentrée scolaire. Des manquements graves et répétés aux règles de sécurité du travail sont à l’origine d’une action en référé initiée par l’Inspection du Travail.  

Le Tribunal de Grande Instance de Lyon a suivi le réquisitoire de l’Inspection du Travail  et condamné,  par ordonnance de ce jour, 20 Août 2018, la ville de Vaulx-en-Velin à devoir respecter la Loi française sur la sécurité du travail. Le Tribunal demande en particulier que les risques de chute de hauteur soient supprimés, que les équipements de travail (électriques, manutention, échafaudages,…) soient contrôlés et conformes, que le chantier soit organisé pour permettre aux ouvriers d’y travailler en sécurité, que les accès au site soient contrôlés, etc …. Le Tribunal demande que la ville prenne conscience de ses responsabilités et face à des « kyrielles de graves irrégularités qui perdurent au fil des mois » « démontrée par la survenance d’un accident du travail au mois de juillet 2018 sur les circonstances duquel le maître de l’ouvrage (la Ville) est taisant », le Tribunal prononce un arrêt des travaux sous astreinte.

Agir Pour Vaulx-en-Velin (APVV) qui a demandé à de multiples reprises à visiter le chantier sans que cela soit autorisé à aucun de nos élus (faut-il y voir une cause à effet ? ) s’inquiète de cette nouvelle, apprise par les médias locaux. Cette nouvelle est préoccupante car elle compromet une rentrée déjà soumise à caution du fait de nombreux retards constatés ; cette rentrée est pourtant attendue par des enfants accueillis dans une école de bungalows qui ne peut en aucun cas permettre la moindre ouverture de classe. Mais elle est surtout grave car les manquements répétés aux questions de sécurité sur le chantier n’ont pas été prises en compte en temps et en heure.  Il est injustifiable que la sécurité des ouvriers d’un chantier passe après l’ouverture de l’école. On peut être parent et s’inquiéter pour la rentrée mais également être parent et risquer sa vie sur le chantier sur lequel on travaille.

Le chantier va donc s’arrêter le temps de remettre la sécurité et la bonne organisation au cœur des préoccupations de cette construction et nous ne pouvons que nous en féliciter car la sécurité pour nous, que ce soit dans les rues, dans les allées, dans les écoles ou sur les chantiers est une priorité du mandat que les électeurs nous ont confié. Elle ne doit pas être sacrifiée sur l’autel de la communication et contre l’intérêt général. Nous avons toujours prôné le professionnalisme contre la politique ; force est de constater que nous n’avons pas été entendus.

Enfin, nous constatons qu’il existe des services de l’Etat comme l’Inspection du Travail et la Justice qui peuvent faire prévaloir le Droit et la Loi française. C’est rassurant de savoir qu’il existe de telles institutions dans notre pays.

Thierry CAILLOT et Stéphane BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014