La Sollar envisage tout... même de démolir.

Lundi 24 septembre 2018.

Les habitants des quartiers du Sud de la commune, anciens comme nouveaux arrivants, sont attachés au patrimoine de notre ville. La preuve en est la très forte mobilisation de tous lors des journées du patrimoine organisées la semaine dernière. Chacun aime à comprendre le barrage, le canal ou l'usine et ses petites et grandes cités. Le Sud de la ville s'est construit autour de ses éléments patrimoniaux.

Le futur Plan Local d'Urbanisme et d'Habitat (PLUH) reconnaitra un certain nombre d'éléments patrimoniaux. Malheureusement reconnaissance ne signifie pas protection; c'est un premier petit pas qui pour nous n'est pas suffisant car il laisse la possibilité de modifier les bâtiments, de les restructurer totalement, ou de les démolir.

Preuve en est l'actuel appel d'offre lancé par la SOLLAR, société propriétaire des bâtiments des Grandes Cités. Le titre exact de l'appel d'offre est "Etude permettant de vérifier la faisabilité en terme de programmation du projet de Réhabilitation, Modernisation, Résidentialisation, Démolition/Reconstruction partielle, des « Grandes Cités Tase » à Vaulx-en-Velin". Cette étude devra ainsi envisager 4 scénarios programmatiques possibles:

* Programme de réhabilitation, pour les bâtiments existants dit de la «Grande cité Tase» uniquement,
 
* Programme de modernisation, pour les bâtiments existants dit de la «Grande cité Tase» uniquement,
 
* Programme de résidentialisation,
 
* Programme de démolition/reconstruction sur l’ensemble de la zone d’étude.

Le périmètre de la zone d'étude est le suivant:

Les choses sont donc claires: les grandes cités seront peut-être un jour démolies.

Et pour nous cela n'est pas envisageable et à plusieurs titres:

Tout d'abord, on ne peut pas à la fois dire que l'on va protéger au titre du patrimoine des bâtiments et en même temps envisager de les démolir,

Ensuite, il ne peut pas être décidé de lancer un tel projet sans en parler au conseil de quartier ni aux associations structurantes du quartier comme Vaulx Carré de Soie qui a été la cheville ouvrière du classement de l'usine Tase,

Et au-delà le sujet du patrimoine doit être porté par tous, habitants comme élus et décideurs. On ne peut avoir en même temps, d'un côté des citoyens et leurs associations qui rament dans un sens pour sauvegarder ce qui peut encore l'être, et de l'autre, des élus ou décideurs qui eux n'ont pour seul objectif que démolir pour reconstruire et couler du béton toujours et encore.

Comme la protection du climat, la sauvegarde du patrimoine est l'affaire de tous. Cela doit entrer dans les faits. Et l'on ne doit plus voir des démolitions du patrimoine en catimini comme cela fut fait au coeur de l'été lors de la destruction de l'escalier centenaire d'accès à l'ancienne mairie sur ordre de la municipalité (lire ICI). On ne doit plus dire "on ne s'interdit rien". Au contraire, on doit dire, "maintenant cela va changer: on va s'interdire de ne plus respecter nos quartiers et le patrimoine".

Jean-Maurice CHAUSSONNERIE et Stéphane BERTIN

NB: Chacun pourra retrouver l'appel d'offre objet de ce dossier sur le site www.marchesonline.com.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014