La fausse priorité donnée à l'environnement.

Samedi 12 et dimanche 13 janvier 2019

Lors de l'élection de 2014, nous avions inscrit comme priorité de notre projet, l'environnement et le développement durable. C'est dans ce cadre que nous défendions la présence d'un adjoint à l'environnement au coeur de tous les projets de la ville, véritable n°1 bis de l'équipe municipale.

Malheureusement, après l'élection de 2014, en dépit de notre présence dans l'exécutif municipal ce mode de gouvernance et cette priorité n'ont pas été à l'ordre du jour.

Et nous en payons aujourd'hui le prix.

Pas seulement sur la propreté de la ville que nous voyons tous, vaudais que nous sommes, toujours aussi sale (lire ICI notre article du mois dernier sur le sujet), mais aussi sur de nombreux dossiers plus critiques car plus stratégiques et de long terme.

Ainsi la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, qui était mise en musique dans notre ville depuis des années, a aujourd'hui été rayé des listes. Cette manifestation a lieu pourtant tous les ans fin novembre.

L'an dernier elle avait donné lieu à de très nombreuses actions, la mise en place de lombricomposteurs, la collecte de déchets dans la ville, des animations, des gouters 0 déchets, etc.... Avec de belles réussites comme la collecte de bouteilles plastiques en collaboration avec la start up YoYo.

Mais cette année, le programme a été assez limité comme une vraie

page blanche restée blanche (ce qu'à l'époque mediavaulx.fr avait relevé). Il est fort à parier que l'adjoint à l'environnement avait mieux à faire ailleurs à son propre service qu'au service des vaudais.

Dommage car une vraie dynamique avait été lancé et qu'impliquer la population et mettre en place des actions c'est le coeur de toute politique publique active. Mais parions qu'en novembre prochain à quelques semaines des élections municipales la SERD retrouvera de son éclat et que nous y verrons bon nombre d'élus, se trouvant, à peu de jours des municipales, une fibre écolo indétectable à ce jour. Communication... Communication.

En tous cas, adieu à l'amélioration du tri des déchets; à la place nous avons de la publicité.

Chacun devrait pourtant savoir que si l'on ne plante rien aujourd'hui, on ne récoltera rien demain. Mais après tout, est-ce peut-être un choix.

Stéphane BERTIN.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014