Le futur du BUE (partie 1).

Vendredi 1° février 2019.

Mobilisés depuis plus de 10 ans contre la création du BUE (Boulevard Urbain Sud aussi dénommé Boulevard des Droits de l’Homme) sur Vaulx Sud (La Soie, La Tase) en dénonçant pêle-mêle dans cet axe routier, à la fois une route dangereuse, un aspirateur à voiture, ou une énorme source de pollution sonore et atmosphérique, de nombreux habitants se sont retrouvés ce jeudi 30 janvier en réunion publique face au Vice Président de la métropole en charge de la voirie, à Madame la Maire et à plusieurs techniciens de la Métropole et de la ville.

A l’ordre du jour de cette réunion à laquelle une cinquantaine de vaudais avaient répondu présent,

plusieurs points selon l’invitation officielle :

* Les objectifs de création d’une voie nouvelle,

* Le fonctionnement actuel du boulevard à Vaulx-en-Velin,

* Les résultats de la campagne de mesure acoustique.

La réalité des sujets abordés a été tout autre. Ainsi le sujet de la création d’un nouvel accès au BUE à travers les Grandes Cités a été purement et simplement supprimé des sujets traités et ainsi seulement effleuré pour dire que discussions vont se poursuivre. Pourtant il est clair que cet accès se fera, la commission d’enquête sur le PLUH l’ayant approuvé ; mais à un an des élections impossible de soutenir cela pour la municipalité actuelle.

Le sujet des mesures de bruit a lui aussi été traité rapidement pour affirmer que le bruit est acceptable, de jour comme de nuit, mais ne se cumule pas à celui du tramway ni à celui des avions. Les habitants du quartier apprécieront.

Pour ce qui est du fonctionnement du boulevard et des questions essentielles de sécurité, les habitants ont eu droit à un certain nombre d'informations et de rappels tout d'abord sur les objectifs du tronçon de la Soie à savoir:

* Accompagner la transformation urbaine du secteur,

* Faciliter les liaisons entre les pôles d'activités du secteur (pôle de loisirs (!), ZI la Soie, 7 chemins),

* Renforcer la liaison entre Vaulx-en-Velin et Décines,

* Faciliter l'accès au pôle multimodal de la Soie (avec une voie réservée pour les transports en commun),

* Assurer la continuité des pistes cyclables,

dont certaines plus spécifiques à notre ville:

* Faciliter les liaisons entre les pôles d'activité de l'Est (Carré de Soie et ZI de la Soie),

* Assurer le délestage des voies communales traversant les zones d'habitat (reprise du trafic de Roosevelt et de Salengro),

* Faciliter l'accès des zones d'activités en transport en commun,

* Créer un espace urbain fédérateur.

Insistant sur le fait que, pour l'instant, le tronçon de liaison avec le BUE n'est pas fait et que, dès lors cette voie ne sert pas encore de déviation à la Rocade lorsqu'elle est bouchée (rappelons nous le courrier du Président de la Métropole en 2012 affirmant le rôle essentiel de la Rocade lors de soir de matchs pour délester cette rocade), les services de la métropole ont pu présenter des graphiques expliquant que le trafic sur cette Rocade est pour l'instant très orienté Sud-Nord avec peu de véhicules s'y insérant en provenance de voies transverses et que les utilisateurs sont plutôt locaux (CQFD pour l'instant).

Côté accidentologie, il a été rappelé que sur une période allant d'avril 2015 à mars 2018 (dommage de ne pas avoir de chiffres plus récents et complets), les accidents graves étaient au nombre de 14 sur les lieux suivants:

* Secteur Garibaldi - Pont de la Soie : 5 accidents (1 mort, 2 blessés graves, 8 blessés légers)

* Secteur Marius Grosso : 7 accidents (1 mort, 3 blessés graves, 13 blessés légers)

* Secteur Alexandre Dumas : 2 accidents (3 blessés légers).

Sur les causes de ces accidents,

    

les raisons sont claires pour la Ville et la Métropole :

* Franchissement de feux rouges,

* Manoeuvre de véhicules tournant à gauche,

* Accidents liés aux comportements,

les institutions se félicitant qu'aucun piéton ni vélo n'ait été blessé, ce qui a amusé les présents vu la conformation de la route.

Pour ce qui concerne la vitesse, les chiffres marquaient par leur complexité. Tout d'abord, les présents ont été étonné d'être suivis par leur GPS qui en permanence donne la vitesse de tous véhicules équipés. Donc plus besoin de radar, chacun est "fliqué". Les données étaient donc complexes car certaines avaient été supprimées pour les calculs de moyenne; finalement la vitesse moyenne est supérieure à 50 km/h avec des écarts prévisibles entre les secteurs de longues lignes droites sans croisement, ni sortie, et les zones de virages avec croisements et débouchés d'entreprises.

Pour ce qui est des "passages au rouge", là aussi les chiffres étaient complexes mais ce qu'il faut retenir c'est qu'il y a plus de franchissement que sur la moyenne des voies de la métropole. Entre 1.5% et 2.8% des véhicules franchissent le rouge, entre 4.4% et 6.9% des véhicules passent à l'orange, cela s'expliquant principalement, non par un geste délibéré de passer au rouge, mais plutôt par la complexité des carrefours qui se trouvent souvent bloqués.

A suivre demain pour ce qui a concerné les débats et les propositions d'évolution de cette voie (mais n'en attendez pas trop!).

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014