La majorité municipale à la dérive aussi sur le PLUH.

Mercredi 6 mars 2019.

Après avoir refusé de voter en mars 2017 le Plan de Déplacement Urbain (PDU) 2015 - 2030 (il ne faisait même pas mention d’un projet de tramway pour Vaulx), Agir Pour Vaulx-en-Velin n’a pas voté le Plan Local d’Urbanisme et d’Habitat (PLUH) présenté en conseil municipal en novembre 2017 puis en juin 2018.

Nous reconnaissions alors que ce PLUH apportait des avancées sur quelques sujets mais n’allait pas dans le bon sens sur, par exemple, le stationnement, la densification, les transports en commun et surtout qu’il ne reprenait pas l’essence du travail collaboratif et les contributions approfondies des conseils de quartier qui pourtant avaient été validées par tous les élus majorité comme opposition. Et nous nous questionnions alors :« Peut-on ainsi se satisfaire de voir bientôt construire des logements sociaux avec une demi-place de parking par appartement ? Peut-on valider un projet qui ne prévoit pas de terrain pour faire passer le tramway ? Peut-on approuver un PLUH qui n’a qu’à la marge pris en compte le travail des habitants ? Peut-on accepter un projet qui ne lutte pas assez pour la préservation de la mixité de l’habitat ? ».

A l’occasion des deux votes en conseil municipal, madame la maire avait imposé un avis favorable avec 26 réserves. La commission d’enquête publique qui a étudié le dossier avec la métropole a répondu il y a un mois à chacune des réserves des habitants comme des élus. Pour ce qui concerne les 26 réserves de madame la maire, 3/4 des demandes ont été refusées (voir le détail ci-dessous).

C’est un camouflet donné par la commission et la métropole à tout l’exécutif socialiste. N’ayant pas vu ses réserves validées, la ville se trouve donc confrontée à un projet qu’elle n’a pas réussi à modifier et qu’elle approuve pourtant. C’est un échec pour la majorité qui se trouve dans une position intenable. Ce sont les vaudais qui vont pâtir durant les 15 prochaines années d’un mauvais projet pour l’urbanisme à Vaulx.

Ce PLUH ne favorise pas le vivre ensemble. Il ne permet pas à chacun de trouver sa place dans notre ville. L’équipe municipale n’a pas réussi à le faire modifier. C’est un ratage de plus. Aux vaudais d’en tirer les conséquences.

Christine BERTIN, Marie-Emmanuelle SYRE, Stéphane BERTIN.

(texte de la chronique de Vaulx Le Journal du 6 mars 2019).

Attachments:
FileFile size
Download this file (Analyse réponse CE 02-2019.pdf)Analyse réponse CE 02-2019.pdf111 kB

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014