Ecole Beauverie : il faut maintenant sortir de l'opacité et des manoeuvres.

Lundi 11 mars 2019.

Suite à l'accident qui s'est déroulé jeudi dernier sur le site de l'école Beauverie (lire ICI notre sujet de vendredi), vous trouverez ci dessous la réaction d'Agir Pour Vaulx-en-Velin.

"Jeudi 7 mars 2019, un accident s’est déroulé sur le site de l’école Beauverie ouverte deux jours plus tôt dans le secteur du Pré de l’Herpe au Mas du Taureau. Une des lourdes portes d’accès au site, l’entrée de l’école maternelle, s’est décrochée et est tombée sur un groupe d’employés municipaux. L’un des agents, resté coincé sous la porte, a été blessé ; il a été évacué à l’hôpital par les pompiers. Il est aujourd’hui en arrêt de travail et nous lui apportons tout notre soutien et lui souhaitons un prompt rétablissement. Heureusement les conséquences de la chute de cette porte restent limitées et aucun enfant, ni parent, ni enseignant n’ont été inquiétés. Le site reste, depuis cet accident, gardienné en permanence et fermé localement.

Agir pour Vaulx-en-Velin (APVV) souhaite comprendre pourquoi de tels faits se sont produits dans une école flambant neuve. Nous demandons à l’équipe municipale de lancer toutes les enquêtes utiles pour comprendre les raisons de cet accident et surtout en tirer toutes les conclusions sur les autres équipements du même type et la structure du bâtiment.

Cette école en construction depuis fin 2016 a déjà beaucoup fait parler d’elle l’été dernier puisqu’elle a fait l’objet d’une ordonnance de fermeture de chantier le 20 août 2018 à quelques jours de la rentrée scolaire. Des manquements graves et répétés aux règles de sécurité du travail étaient alors à l’origine d’une action en référé initiée par l’Inspection du Travail qui avait alerté la maire de Vaulx-en-Velin par trois courriers recommandés « jamais reçus » selon elle.  Face à des « kyrielles de graves irrégularités qui perdurent au fil des mois... démontrées par la survenance d’un accident du travail au mois de juillet 2018 sur les circonstances duquel le maître de l’ouvrage (la Ville) est taisant », le Tribunal avait prononcé un arrêt des travaux sous astreinte (voir pièce jointe).

Nous souhaitions, il y a 6 mois, alors membres de la majorité municipale, comprendre pourquoi le chantier avait dérivé à ce point et pourquoi les remarques de l’Inspection du Travail n’avaient pas été prises en compte pour la sécurité du chantier au moment opportun. Nous avons demandé la mise en place d’une commission d’enquête sur ce sujet ; madame la maire l’a refusé. Une enquête administrative aurait été lancé ; 6 mois plus tard ses conclusions ne sont pas parues. Nous avons écrit à madame la maire pour avoir communication de pièces officielles qui nous permettraient de comprendre la suite d’erreurs et d’irrégularités de ce chantier (voir courrier joint) ; là aussi nous n’avons rien reçu après 5 mois. Nous sommes surpris par la totale opacité de la situation technique et administrative de cet imbroglio en dépit des promesses de transparence de la maire. Nous sommes inquiets des coûts induits par le retard de ce chantier car, là encore, ce sont les vaudais qui vont payer la facture et la dégradation de l’image de leur ville du fait d’une équipe municipale inconséquente et incompétente.

Agir Pour Vaulx-en-Velin (APVV) souhaite que l’école Beauverie puisse être exploitée, par les enseignants, pour les enfants et leurs parents, en toute sécurité et sérénité. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Nous souhaitons comprendre la kyrielle de problèmes dont a été, et est toujours, victime cette école. Nous restons prêts à apporter toutes nos compétences et notre aide à l’équipe municipale pour faire toute la lumière sur les retards et accidents survenus sur ce site et faire en sorte que tout soit mis en œuvre pour une bonne exploitation sereine de cette école."

Agir Pour Vaulx-en-Velin.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014