Les étudiants vaudais mobilisés pour le climat.

Jeudi 14 mars 2019.

Depuis quelques semaines les étudiants et lycéens se mobilisent chaque vendredi via une grève des cours pour le climat. « Puisque nos leaders se comportent comme des enfants, nous sommes obligés d’assumer la responsabilité qu’ils auraient dû endosser il y a bien longtemps » a dit Greta THUNBERG, la jeune suédoise de 16 ans (voir photo) qui depuis 6 mois porte la grève une fois par semaine. C'est la créatrice du mouvement "Fridays For Future".

Ce vendredi 15 mars ce sera à Vaulx-en-Velin que les choses vont bouger. En effet les étudiants de nos deux écoles d'ingénieurs que sont l'ENTPE (Ecole Nationale des Travaux Publics d'Etat) et l'ENSAL (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Lyon) ont lancé un appel à sécher les cours et à manifester demain matin dans les rues de Vaulx-en-Velin pour affirmer leur préoccupation pour le climat. Le rendez-vous est fixé à 9h30 sur la place de la Nation. A 10h le cortège partira sillonner le centre ville pour une petite heure avant un débat et des échanges sur le thème du futur climatique.

Jour après jour la planète chauffe et les décideurs ne font rien. Et pourtant les effets néfastes sur notre santé sont déjà là. On note ainsi.:

* Près de 90 % des villes du monde sont touchées par une pollution extrême et au-delà des seuils imposés par l'OMS. C'est ainsi 800.000 morts prématurés en 2015 dans Asie qui auraient pu être évitées.

* 125 millions d'adultes furent exposés aux fortes chaleurs dans le monde entre 2000 et 2016... et les températures actuelles en Australie (entre 40° et 50° chaque jour) prouvent que rien ne change,

* Les épidémies se développent à très grande vitesse telle la dengue et son moustique Aedes aegypti. Chaque 10 ans les cas de dengue doublent dans le monde.

Du fait du réchauffement climatique il est prévu que près d'un milliard de personnes migrent dans les 100 ans à venir à cause de la montée des eaux du fait de la fonte des glaces pendant que chaque année les catastrophes climatiques comme les inondations, les sécheresses ou les ouragans augmentent d'année en année.

Il faut donc réagir face à l'immobilisme des élus comme des décideurs de tous poils. Et l'action des étudiants ne peut qu'être bonne pour notre vie quotidienne et notre ville.

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014