Un jumelage en vélo.

Dimanche 30 juin et lundi 1° juillet 2019.

Depuis plus d'un an, la ville de Vaulx-en-Velin a initié et soutenu le jumelage de notre ville avec la commune de Ponte Da Barca au Portugal.

Situé dans le Nord du pays (dans la région de Minho-Lima), non loin de la frontière espagnole, cette municipalité portugaise traversée par le Rio Lima compte 13026 habitants au dernier recensement. Elle compte 25 paroisses.

Pour soutenir ce jumelage a été voté, lors du dernier conseil municipal, l'autorisation de déplacement de la maire et du conseiller municipal chargé de ce dossier du 22 au 25 août 2019 afin de signer la charte de jumelage.

En parallèle nous avons voté le déplacement de deux autres élus (premier adjoint et conseillère à la jeunesse) de la majorité du 24 au 27 juillet 2019 qui iront au même endroit quelques jours plus tôt afin de soutenir l'opération de soutien à ce jumelage organisé par l'association "Vaudaises en Sport". En effet cette association organise un déplacement à vélo (14 étapes sur 844 km) du 13 au 27 juillet entre le pays Basque et la ville de Ponte da Barca afin de promouvoir ce rapprochement de nos deux villes. Nos deux élus feront d'ailleurs quelques 8 kilomètres avec les cyclistes vaudaises.

Nous avons bien évidemment voté en faveur de cette initiative tout en regrettant qu'à un moment où la terre s'échauffe 4 aller-retours en avions ne vont pas arranger les choses et que d'autres moyens existent.

Ainsi, et pour rendre ce jumelage mieux partagé par tous, nous avons fait une proposition : modifier ce projet en le remplaçant par la réalisation d’une « Etape Zéro » à partir de Vaulx, étape que nous pourrions faire entre le 5 et le 10 juillet, étape à laquelle non seulement les 4 élus concernés pourraient participer, mais lors de laquelle tous les élus pourraient pédaler en collaboration avec le vélo club et les agents municipaux pour promouvoir le jumelage avec le Portugal, le vélo et l’environnement. D’une pierre trois coups ! Et un bien pour la santé, pour nos finances, et pour notre Terre.

A suivre pour voir si cela va se réaliser.

Stéphane BERTIN.