Comment relancer le petit commerce à Vaulx-en-Velin? Nos solutions.

Jeudi 27 Octobre 2016.

La mutation du commerce est une réalité. Le hard discount, le e-commerce, la vente directe, etc.. ont bouleversé le paysage commercial français et ce n'est pas l'arrivée de l'américain CostCo sur Paris avec ses prix cassés et ses magasins-entrepôts qui peuvent prouver le contraire. Ces changements dans le commerce de détail se voient dans notre vie de tous les jours où les petites boutiques disparaissent une par une dans certains quartiers (heureusement quelques boutiques ouvrent quand même lire ici). Le petit commerce vaudais est donc en grande difficulté. 

Que faire alors? Se résigner en se disant que l'économie nouvelle est comme cela et que la désertification de notre centre ville ou du village est inéluctable et que nous devons nous résigner à avoir des linéaires de snacks et de rideaux fermés. Ou bien réagir et trouver des solutions, imaginer des choses, agir individuellement ou en s'associant. Notre association Agir Pour Vaulx-en-Velin ne se résigne pas. Et nous soutenons toutes les initiatives, les projets et les idées qui permettront de développer le commerce, condition sine qua non de la convivialité et de l'humanité dans nos quartiers.

Les initiatives et les réalisations existent. Elles sont souvent le fait d'individus qui y croient et se battent. Ainsi à la Rize, un marché a été lancé par une association crée en collaboration avec le conseil de quartier. Elle est à l'origine de la mise en place du marché du vendredi soir de 18h à 20h (lire ici). Et cela marche depuis déjà plusieurs mois grâce à son dynamique Président, Yves Lacazedieu, membre aussi d'APVV. Une bonne idée donc. Toujours pour dynamiser les marchés, l'initiative de l'Association Vaulx-en-Velin (AVVV) et de sa dynamique ex-secrétaire Monique Albert est aussi à relever. Avec toute la fougue qu'on lui connait est elle à l'origine de la venue sur le marché du village d'un marchand de miel depuis quelques mois et tout récemment d'un poissonnier (lire ici l'article du site avvv.fr à ce sujet). Les villageois adorent cela. L'étal a attiré beaucoup de monde ce dimanche. Voilà donc la preuve que l'initiative d'habitants et d'association qui se mobilisent permet d'avancer pour que nos quartiers restent en vie.

.    

Mais ce n'est pas tout car l'action des habitants doit être soutenue par une vraie politique en faveur du développement du commerce de proximité.  Nous devons être proactif et ainsi:

* Avoir une action de préemption quasi systématique des commerces en vente afin de pouvoir maitriser quel commerce nous souhaitons avoir dans notre ville et aider son implantation,

* Créer une pépinière de commerces; les projets existent mais souvent les nouveaux commerçants manquent de soutien et de conseil,

* Recruter des développeurs commerciaux dont la mission sera de faire venir des commerces, de démarcher des commerçants individuels ou des chaines et de faire en sorte que nos linéaires commerciaux reprennent vie,

* Soutenir les commerces en difficulté en les aidant par exemple à renégocier leur loyer ou des dettes, ou en les soutenant via des actions de promotion commerciale,

* Aider à la reprise d'activités lors de départs à la retraite, de mutation ou de cession d'activité,

* Développer les associations de commerçants dans nos quartiers pour qu'ils puissent ensemble se battre pour faire vivre leurs boutiques.

Tout cela nous le portons et nous sommes assurés que le petit commerce à un futur dans nos quartiers, à la Rize, au Mas, à la Soie, Au centre Ville, à la Grappinière ou à la Thibaude. Et nous nous battons pour.

Marie-Emmanuelle SYRE, Stéphane BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014