Pollution par les affichages sauvages : notre ville toujours infestée.

Lundi 23 Janvier 2017.

Un point fort de notre ville est son tissu associatif très riche.

131 associations sont répertoriées sur le site de la mairie ; il en manque certaines dont plusieurs reçoivent pourtant des financements municipaux. Mais c'est un autre débat.

On peut distinguer différentes catégories d'associations.

Tout d’abord, de très nombreux sports sont proposés des plus médiatiques aux sports beaucoup moins connus, ce qui permet leur démocratisation et donc leur promotion. Notons que l’Office Municipal des Sports (OMS) présidé par le dynamique Jean-Yves Coutant est toujours disponible pour conseiller les clubs, associations et écoles sportives dans leur gestion et leur fonctionnement.

La pauvreté de la ville conduit aussi à la présence de très nombreuses associations d’aide aux personnes en difficulté (insertion, caritatives…) qui sont aussi très dynamiques. La collaboration avec les différents centres sociaux de la ville fonctionne plutôt bien.

On trouve aussi les associations de quartier très attentives aux évolutions de leurs quartiers respectifs et très impliquées dans la vie locale ainsi que toutes les associations représentant les différentes communautés de la ville mettant en évidence la richesse de la population Vaudaise.

Nous remercions tous les bénévoles qui s’impliquent fortement dans toutes les associations, clubs, centre sociaux, écoles sportives…

Ce tissu associatif important conduit à l’organisation de nombreuses manifestations en tous genre au sein de notre ville qui apportent du dynamisme à celle-ci et permettent aux gens de se rencontrer plus facilement. Ces diverses manifestations sont souvent annoncées par campagne d’affichage. Si certaines associations retirent leurs affiches une fois l’évènement passé, ce n’est pas le cas pour d’autres si bien que certaines affiches trônent toujours plusieurs mois après la manifestation.Rappelons d'ailleurs que cet affichage sauvage est interdit et peut être puni par de fortes amendes sonnantes et trébuchantes.

         

         

                                               

Cela conduit à une pollution visuelle qui vient s’ajouter à la saleté présente dans la ville qui n’a donc pas besoin de ça. Dans certains quartiers, on trouve ces affiches collées sur des poteaux à côté de panneaux d’affichages prévus à cet effet (photo Turin).

Nos partis politiques ne sont pas en reste puisque certaines affiches collées dans des endroits illégaux d’ailleurs sont toujours présentes plus d’un an après l’élection concernée. Sur ce point, on peut se demander pourquoi les services techniques de la ville n’ont pas enlevé ces affiches mais c’est là aussi un autre débat.

Il y a aussi de nombreuses affiches de type commercial pour des sociétés de déstockage de meubles ou des sociétés d'évènementiel qui organisent des soirées payantes. Les amendes pourraient là pleuvoir avec une grande facilité; et pourtant non!

Enfin, notons que la municipalité ne montre pas nécessairement l’exemple puisqu’un panneau de fermeture de rue posé pour les animations d’été place Maurice Audin a trôné pendant des mois après ces manifestations et était toujours présent par terre lors de la signature de la convention propreté !

Nous demandons donc aux associations et structures concernées de bien retirer leurs affiches après manifestation, ce qui leur permettra aussi une certaine économie puisque les plastiques pourront être réutilisés pour la prochaine fois, ce qui est bon aussi pour l’environnement. Et si rien ne se passe, il faudra verbaliser.

Thierry CAILLOT - Président d'APVV

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014