Rendre l'astrophysique simple par Hélène COURTOIS et Hubert REEVES.

Mercredi 19 Avril 2017.

Mercredi 12 Avril dernier, la ville de Vaulx-en-Velin accueillait Hélène COURTOIS et Hubert REEVES pour une conférence qui a fait salles combles, puisque ce sont les deux amphithéâtres de l'ENTPE qui avaient été réquisitionnés pour l'occasion.

Les vaudais et non-vaudais ont donc été nombreux à venir écouter ces deux scientifiques de renom même si c'est surtout M REEVES que chacun était venu voir et entendre rendre si simple cet univers si compliqué et si inconnu avec son accent québécois inimitable.

Hubert REEVES est revenu sur les travaux de l'astronome Edwin HUBBLE qui a  fait deux découvertes majeures au début du 20° siècle :

* des galaxies lointaines (telle Andromède) telles des "briques de l'univers" sortes d'amas d'étoiles,

* l'expansion de l'univers dans lequel les galaxies ne se déplacent pas au hasard.

M REEVES a aussi rappelé qu'"il y a beaucoup plus de choses qu'on ne connait pas que de choses qu'on connait"; cela laisse un espoir pour les générations futures qui ont du pain sur la planche. L'univers a une histoire et les astronomes deviennent des historiens qui cherchent toujours à comprendre ce qui s'est passé dans l'univers depuis sa création. Les fossiles des historiens sont pour les astrophysiciens d'aujourd'hui des rayonnements, des étoiles, de la lumière (telle la vision de la mort en 1054 d'une étoile qui a crée la nébuleuse du Crabe en photo ci-dessous).

Pour comprendre l'univers les astrophysiciens sont aidés par l'astronomie et ses grands téléscopes et par la physique et les grands accélérateurs de particules.

Hubert REEVES est enfin revenu sur la complexité de l'univers et de son organisation pas du tout hasardeuse qui fait que l'on part de presque rien, des quarks et des électrons, pour arriver aux galaxies!  Toujours un plaisir de l'écouter.

Pour sa part Hélène COURTOIS de l'Université Claude Bernard Lyon 1, a fait le point sur l'ensemble de ses travaux: l'organisation de l'univers, sa cartographie, son évolution, sa création. Elle a souligné l'évolution rapide des recherches grâce aux technologies nouvelles (téléscopes optiques et radio-téléscopes de plus en plus gros et puissants, numérisation et moyens de calculs de plus en plus performants et rapides). Ainsi le nombre de galaxies connues évolue exponentiellement avec les années:

* 1.000 galaxies en 1985,

* plus de 100.000 galaxies début 2002,

* de l'ordre de 1.000.000 de galaxies actuellement,

* 20 à 40 millions de galaxies d'ici 2025.

Les galaxies s'organisent entre elles par groupes sous l'effet des forces de la gravitation. Ainsi notre galaxie et celles qui nous entourent bougent à 630.000 km/s dans l'univers sous l'effet de cette gravitation. Toutes les galaxies suivent des sortes de courants convergents comme une série de bassins versants gravitationnels de galaxies. La matière qui constitue le bassin dessine un réseau de filaments qui contournent de grands espaces vides, composé de matière noire. Notre galaxie, elle, est dans un bassin appelé Laniakea. Et l'échelle est celle de millions d'années lumières. Cela relativise nos petits tracas du quotidien!


Deux conférenciers incroyables!

Stéphane BERTIN.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014