Le village transformé en gruyère?

Jeudi 4 Mai 2017.

Les travaux de rénovation de la Rue de la République sont prévus pour 2018-2019. Originellement programmés en 2016 et 2017, ils furent décalés mi 2016.

Le conseil de quartier du Village a travaillé sur le dossier dès 2014 pour faire un certain nombre de propositions. Les habitants ont des demandes; ils ont l'expertise des utilisateurs. Il est souhaitable que la vision des habitants soit prise plus en compte. Depuis le début de 2017, ce même conseil de quartier poursuit sa réflexion sur ce dossier.

En attendant le début des travaux, des études préparatoires sont en cours de réalisation. La société GINGER - BURGEAP - CEBTP en a été chargée. Et de la Place Pasteur à la Rue Blanqui, des trous, des forages, des découpes et des essais de stabilité des sols et des enrobés ont débuté et se poursuivront jusqu'à la fin de la semaine actuelle.

Tout d'abord, un maillage des terrains à étudier a été mis en place; il est fait pour quadriller le plus aléatoirement possible les sites mais aussi pour appréhender la totalité des évolutions possibles des rues et places au cours du temps. Des dizaines de carottages ont été prévu et ils doivent donner une représentation, certes statistique mais la plus fidèle possible à la réalité.

La réalisation de ces forages a deux aspects :

* Un aspect environnemental : il s'agit de connaître la nature des sols et leur pollution. Les échantillons retirés sont analysés, strates par strates. Les résultats des analyses permettent de savoir la nature d'éventuelles pollutions; ces pollutions peuvent dater de l'origine des travaux (il y a bien bien longtemps) ou peuvent avoir été apportées au fil du temps par ruissellement ou lors de travaux successifs.

* Un aspect technique de voirie: il s'agit là de connaître la structure de la chaussée. Ainsi il est possible de connaître le type de sous-sol.  Est-ce alors du gravier, du sable, des galets, de la terre,... Ou bien est-ce un mélange d'un peu tout et en quelles quantités? Les sondages donnent alors la possibilité de caractériser la résistance du sous-sol sur lequel la nouvelle voirie va être faite. Les techniciens en charge du chantier peuvent alors opter sur des techniques différentes:

     - choisir de conserver le sous-sol tel quel ou le recompacter un peu,

     - opter pour une purge en enlevant toute la sous-couche et en remplaçant par des matériaux plus performants; il faudra alors caler le type d'exutoire possible en fonction des caractéristiques obtenues.

                                        

Par la même occasion des trous sont aussi réalisés avec des mini-pelles. Cela permet, entre autres, de mesurer les possibilités d'infiltration du terrain par de l'eau; si le terrain est argileux l'eau stagnera et, au contraire, si le terrain est composé de gravier, l'eau s'infiltrera bien vite. On pourra reconnaitre sur la photo ci-dessous les différentes couches à savoir tout d'abord la terre végétale et la pelouse, du tout-venant, de la terre, du gravier, des limons et au plus bas du sable.

Et ce jeudi ce sont des essais de déflexion des chaussées et des enrobés qui vont être réalisés. Il s'agira alors de connaitre la modification de la chaussée sous l'effet de charge de plusieurs tonnes. Les techniciens pourront alors déterminer la tenue de la voirie sous l'effet de charges lourdes qui passent ou stationnent sur cette chaussée.

Bonne nouvelle donc pour les habitants du village. Tout cela annonce des travaux proches qui seront les bienvenus quand on voit l'aspect visuel extérieur des rues du quartier. Les habitants travaillent sur le projet; les techniciens de la Métropole devraient les rejoindre bien vite pour tous ensemble travailler pour le meilleur projet possible.

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014