Bonnes pratiques environnementales: l'eau.

Jeudi 5 octobre 2017.

Aujourd'hui seconde partie de notre série sur les bonnes pratiques environnementales appliquées à la maison ces bonnes pratiques qui riment souvent avec économies d'énergie.

En ce mois d'octobre nous allons traiter de la bonne gestion de l'eau. Cette eau est rare. Et il faut s'en occuper. Cela peut se décliner en 3 verbes: gérer, économiser et récupérer.

* Gérer : il s'agit avant tout de bien connaître son installation d'eau froide et d'eau chaude. Cela passe par un certain nombre de données techniques telles la température du chauffe eau, la pression de l'installation, le plan du réseau.... et bien sûr la connaissance de sa consommation. Sur ces différents sujets, des actions réelles peuvent se mettre en place

    - la pression du réseau : un réseau d'eau à une pression normale distribue de l'eau sous 3 bars. Si la pression est mal réglée la surconsommation est réelle (ainsi un réseau à 6 bars engendre 50% de consommation supplémentaire) et cela peut se trouver classiquement dans les immeubles de grande hauteur ou les réseaux à fort dénivelé. Astuce pour connaitre la pression de son réseau : si on met moins de 35 s pour remplir un seau de 10 litres, la pression est trop élevée. Alors traquons vite les surpressions d'autant qu'une pression normale permet de diminuer le risque de fuites.

     - le plan du réseau: il est essentiel de bien connaître son réseau. En effet une mauvaise connaissance de son réseau peut induire des surconsommations dues à des fuites en particulier dans les jardins avec de vieilles installations abandonnées ou des gouttes-à-gouttes défectueux.

     - la recherche des fuites : il s'agit là de la plaie de la consommation d'eau incontrôlée estimée en moyenne dans chaque logement à 20% du montant des factures. Sachant que près de 60% de l'utilisation de l'eau se fait dans les salles de bains et toilettes, les WCs et les robinets qui fuient sont une des sources d'économie majeure. Pour repérer les fuites il suffit de vérifier durant la nuit, lorsqu'aucun appareil consommateur d'eau ne fonctionne, que la consommation reste nulle (pas de variation de l'indice des compteurs d'eau). Si une fuite est repérée, il faut encore la réparer; cela peut se faire simplement soit en changeant un joint ou une chasse d'eau, soit en nettoyant un appareillage entartré, soit plus rarement en changeant un WC ou un robinet. Il ne faut pas non plus oublier un geste simple : couper l'eau lors des périodes d'absence prolongées.

     - la température de l'eau chaude : nous y reviendrons le mois prochain.

* Economiser : sur ce thème les solutions techniques existent. Elles passent par:

     - l'utilisation de lave-vaisselle et de lave-linge économes en eau. Les appareils récents, très économes, sont à privilégier.

     - l'installation de mousseurs sur les robinets. Ces petits dispositifs assez peu chers qui se vissent très simplement sur tous les robinets permettent de passer d'une consommation de 12 l/mn à 6 l/mn. L'effet est donc réel sans conséquence sur l'usage.

     - l'installation de chasses d'eau économiques : ce type de chasses d'eau à double commande permet dans certains cas de n'utiliser que 3 l/chasse au lieu de 10 l/chasse sur les modèles anciens avec un seul bouton.

Il existe aussi un grand nombre de petites astuces. Ainsi dans le jardin on peut arroser aux heures fraîches ou pailler les végétaux pour garder l'humidité, dans la salle de bains on peut privilégier les douches aux bains, dans le jardin on peut protéger les canalisations du gel durant l'hiver pour éviter les fuites au printemps, etc...

* Récupérer : un grand nombre de systèmes de récupération des eaux (de pluie en particulier) existent. Il s'agit de stocker l'eau pour ensuite l'utiliser pour l'arrosage des plantes, des jardins ou le lavage des voitures. Un simple bac à la sortie d'une gouttière peut être suffisant pour garder de l'eau. Attention à ne pas utiliser cette eau pour l'usage domestique car sa potabilité n'est jamais assuré!

Avec tout ces conseils, vous voilà maintenant un peu équipés pour pouvoir consommer moins d'eau chez vous.

Je vous rappelle la mise en place de l'opération "Défi Familles à Energie Positive" qui vient de démarrer (plus d'infos en cliquant ICI).

Le mois prochain nous parlerons du chauffage.

Stéphane BERTIN

(Sources jeconomiseleau.org et familles-a-energie-positive).

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014