Foyer Adoma à la Soie.

Samedi 7 et dimanche 8 octobre 2017.

Lors du dernier conseil municipal de septembre, nous avons voté la délibération qui apportait une garantie d’emprunt à Adoma, pour la construction d’une résidence (ex-sonacotra) sur le PAE Tase.

Cette délibération avait déjà été présentée en 2016 et nous avions voté défavorablement à l’époque. Du fait de défauts dans les écritures, cette délibération a donc été représentée en conseil municipal fin septembre. Il reste que le bâtiment est sorti de terre (immeuble marron accolé à l’Hôtel Ibis Rouge) mais le fond de notre pensée n’a pas changé depuis décembre 2016. Nous n'y étions pas favorable et nous restons opposés. Il est essentiel de ramener de la mixité sur notre ville, de tendre à un objectif normal de 30 à 40% de logements sociaux à long terme avec un premier cap à 50% à 5 ans (nous en avons 58% aujourd’hui). Cet objectif général, nous le partageons tous dans la majorité. Cela impose de savoir être fermes avec les bailleurs sociaux qui fourmillent de nouveaux projets. Et cela avec deux soucis :

* un vrai retour de la mixité : elle passe par les différents types de logements sociaux, qui vont du plus "social" (PLAI) au plus "surloyérisé" (PLS) ! Sur la ville, nous n’avons quasiment pas de logements sociaux PLS dit "haut de gamme sociaux". Et là où toutes les villes développent leur parc social en mettant en place des opérations avec au moins 50% de PLS, nos dernières opérations n'en comportent que très peu (la Draisienne au Mas et le futur projet Kaufman et Broad n'en accueillent que 30%). Et pourtant ce sont ces logements sociaux ++, et seulement ceux-là, que nous devrions autoriser afin de rétablir tous les équilibres !

* le refus des projets : les soucis de besoins de relogement pour le Mas du Taureau sont derrière nous. Et nous n'avons plus aucune obligation car étant très très au-delà des obligations sur les reconstructions et les taux minimaux dont nous pouvons largement nous affranchir. Pourtant le PAE Tase comprend encore 28% de logements sociaux. Et la mixité géographique existe avec le foyer Adoma sur la Tase, coté Villeurbanne, à moins de 100 m en face du projet Kaeser.

Source FILOCOM 2011 (Remarque : Taux réel de logements sociaux géré par des bailleurs publics : 51% ,  11% de locatif privé, dont des bailleurs privés dont nous n’avons pas le détail.)

En logements pour populations en grande difficulté la ville est déjà bien pourvue avec déjà deux résidences Adoma, l’une au centre ville, rue Ho Chi Minh, et l’autre rue Dumas au Sud, un foyer pour réfugiés Rue Lamartine au Village sans compter la résidence d'hébergement des Orphelins d’Auteuil. Tous ces foyers sont essentiels pour aider des populations précarisées, et nous savons prendre notre part des difficultés. Mais en même temps nous militons pour une égale répartition dans les territoires à l'échelle de la Métropole lyonnaise, mais aussi de la Région et sur l'ensemble du territoire national. Pourquoi à Vaulx-en-Velin concentrons nous 3% de ce type d'hébergements, alors que nous en représentons que 0.5% de la population de la région? 6 fois la moyenne régionale!

Souvent ce trop plein géographique réduit à néant les efforts faits par les bailleurs sociaux sur leur volet social. Ainsi Adoma, pour ce citer qu'eux donnent vraiment du sens à leur mission de bailleur social et ce dans plusieurs domaines : l'accueil des familles les plus démunies et l'accompagnement à une réinsertion, comme le font les Orphelins d’Auteuil. Et aussi l'accueil des réfugiés, les mères célibataires avec leurs enfants, les anciens et de jeunes travailleurs avec un vrai rajeunissement de leur politique depuis 2013 : redonner du sens à l’action collective. C’est aussi un financeur de l’ANRU pleinement impliqué dans le ministère de la politique de la ville !

Mais la réalité, reste celle des données ci-dessous :

Repenser les équilibres, c’est aussi mieux répartir sur toute la ville, sur toute la métropole, sur toute la région, sur toute la France pour favoriser le vivre ensemble.

Et les années passent sans que rien ne change!

Christine BERTIN

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014