Hier en conseil municipal la dépollution du site de la future école du Sud.

Vendredi 15 décembre 2017.

Hier lors du conseil municipal nous avons débattu de la dépollution du site de la future école du Sud situé sur les anciennes carrières Gimenez.

Petit retour en arrière. Le 9 février 2017, le conseil municipal a voté pour l’achat d’un terrain à l’angle des rues Dumas et Chénier d’une superficie de 8822 m² pour un montant de 1.730.000 euros HT soit 200 euros HT/m²; ce vote était initialement prévu le 9 décembre 2016. A l’époque personne n’avait attiré notre attention sur le fait que nous achetions en fait un terrain pollué.

Hier nous avons délibéré pour valider le lot dépollution de ce site en photo ci-dessous (lire ICI le texte du rapport présenté hier - page 65). 

Avec un montant de dépollution de l'ordre de l'ordre de 120.000 euros, ce sera au final l'obligation de payer 1.200.000 euros HT de plus du fait que ce terrain est pollué en intégrant le supplément d'honoraires de maitrise d’œuvre (+132.000 €), les contrôles, les sondages, les analyses de l'air, les travaux de fondation profondes avec micropieux qui vont permettre d’aller chercher le bon terrain à plus de 20 m (+700.000 €), la dalle étanche (+90.000 €), le vide sanitaire avec sa ventilation, et toute l'éventuelle dépollution supplémentaire.

Le prix du terrain va donc être au final de près de 350 euros /m².

J'ai été amené à poser plusieurs questions sur ce dossier:

  • Pourquoi le vendeur ne s'est pas chargé de la dépollution du terrain comme il est d'usage?
  • Pourquoi n’avons-nous pas fait d’analyse de sols à l’origine avant achat final ?
  • Pourquoi ne pas quand même dénoncer la vente et aller acheter un terrain à un endroit plus classique surtout qu’à 350 euros /m² nous devrions trouver ?

Vous pourrez retrouver les réponses sur le replay en ligne sur internet (cliquez ICI et pour le débat sur ce sujet aller à 4h40!).

Il eut probablement été judicieux dès le départ d'envisager l'utilisation d'un terrain local non pollué (municipal ou pas), et faire de ce site un parc, un stade, une enceinte sportive,... Cela n'a malheureusement pas été fait.

Concernant les mesures techniques qui seront mises en place dans le cadre de cette construction lorsqu'une partie des déchets auront été excavés (sur 1 à 2 m de profondeur), il est prévu la construction d'une dalle de béton étanche, la création d'un vide sanitaire ventilé sous l'ensemble du batiment pour évacuer les gaz qui remontent du sous-sol. Il est aussi prévu des analyses de l'air ambiant avec affichage dynamique lorsque l'école sera construite afin d'être bien sûr que les teneurs en vapeurs nocives seront bien inférieures aux normes. Un ensemble de mesures techniques de bon aloi pour rassurer chacun.

Stéphane BERTIN.

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014