Le Progrès rend compte de la création du Service Environnement.

Mardi 22 Novembre 2016.

En cette Semaine Européenne de Réduction des Déchets (programme complet à voir en cliquant ICI) lors de laquelle vous pourrez ce jour en après-midi visiter le centre de tri de Rillieux (inscription auprès de la MJC), nous revenons sur la création du service environnement dont j'ai eu le plaisir de porter la création. 

En effet le journal Le Progrès dans son édition du 8 Novembre 2016, reportait cette info. Et faisait en particulier état du projet du Défi Famille à Energie Positive.

Matthieu FISCHER - Adjoint à l'environnement.

Un commerce ferme au Village; Le Progrès s'en fait l'écho.

Vendredi 4 Novembre 2016.

Mardi dernier 25 Octobre nous pouvions lire la fermeture annoncée du commerce de fleurs de Mme Poncet dans Le Progrès (www.leprogres.fr).

Cela fut l'occasion pour Mme Syre, adjointe chargée des commerces, de proposer un certain nombre de pistes pour aider et développer le commerces dans nos quartiers. Nous traitions d'ailleurs de ce sujet dans notre article du 27 Octobre (lire ici). Espérons une mise en place rapide de ces propositions.

Stéphane BERTIN

Au sujet de l'armement de la Police Municipale... à lire dans Le Progrès.

Mardi 1° Novembre 2016.

A lire dans Le Progrès ou sur internet www.leprogres.fr.

Au Sud des habitants se mobilisent pour leur Ville et leur patrimoine.

L'Association Vaulx Carré de Soie se bat depuis de nombreuses années pour la préservation de son quartier et la conservation du patrimoine du secteur. Dans un article récent du 20/07/2016 (www.leprogres.fr) Le Progrès rendait compte de cette activité et de plusieurs actions en cours menées par cette association.

Joëlle Giannetti et Jean-Maurice Chaussonnerie deux habitants bien connus du quartier étaient tous les deux porteurs de notre projet municipal en 2014 aux côtés des 41 autres colisitiers "Agir Pour Vaulx-en-Velin". Et "Agir Pour Vaulx-en-Velin" reste leur devise; ils mettent ainsi en oeuvre, sans être élus, ce mot d'ordre.

C'est ainsi que dès 2008, ils ont travaillé pour le classement comme monument historique de la façade de l'usine Tase. Ce classement a été obtenu et il est reconnu aujourd'hui comme une vraie réussite. Du montage du dossier de classement, à l'obtention de l'arrêté final de classement, Joëlle s'est battue contre la municipalité, contre le Grand Lyon, contre les promoteurs immobiliers, prouvant ainsi qu'avec du courage on peut y arriver.

Puis ils ont été acteurs pour éviter une surdensification du Carré de Soie par BMI en utilisant même des actions légales auprès du Tribunal Administratif. Et leurs actions ont là aussi été efficaces.

Plus récemment, avec les conseils de quartier, ils ont oeuvrés pour la modification du Plan Local d'Urbanisme et d'Habitat que j'ai porté durant deux ans. Nous pensons que le projet final de PLUH métropolitain avec sa liste des lieux de patrimoine à préserver - valoriser sera bientôt sur les rails et utilisable par tous.

La ville a besoin d'acteurs et d'associations indépendants des collectivités et des partis. Elle a besoin d'esprits libres dévoués pour les autres et pour leur ville. Merci à eux.

Christine BERTIN - élue qui a porté la modification du PLUH jusqu'en début d'année 2016

 

Quelle solution à la saleté de nos quartiers? La convention qualité propreté?

Tout le monde le sait. Et le dit. Depuis des années Vaulx-en-Velin est une ville sale. La question de la propreté des différents quartiers reste une priorité des habitants qui le répètent, et le rerépètent aux élus que nous sommes. Et ils en parlent aussi beaucoup lors des réunions des conseils de quartier. Ainsi lors du conseil du 5 juillet au Mas, et comme à la Grappinière 15 jours plus tôt, et comme partout ailleurs, ce sujet est revenu sur le tapis. Le Progrès (lire www.leprogres.fr) s'en est fait l'écho dans son édition du 29 juillet dernier.

La solution proposée par la ville est la mise en place de la Convention Qualité Propreté. L'objectif est de définir des points sensibles complexes à traiter, puis de mettre les moyens utiles et les organisations adaptées pour que les soucis se résolvent.

L'avenir nous dira si cette solution est la bonne. Il reste que les dépôts continuent à se multiplier. Hier encore la zone maraichère était victime d'un dépôt sauvage jamais vu: le Chemin du Bois Galland était carrément fermé par un énorme tas de gravats!

Stéphane BERTIN.

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014