La Santé à Vaulx-en-Velin : une priorité historique qui doit renaitre.

Communiqué de presse : La santé à Vaulx-en-Velin, une priorité de notre équipe

Quelques jours après un nouvel hommage de la Ville aux dames fondatrices de la Clinique St Jean Baptiste*, force est de constater que la santé des vaudais se dégrade. Et pourtant dans les années 50, la création de la 1° maternité vaudaise a fait, à l’époque, de notre ville un phare en matière d’accueil social des jeunes femmes en détresse. Ainsi, au milieu du siècle dernier, les vaudaises (mais aussi d’autres femmes venues souvent de loin) avaient la chance d’avoir un lieu médicalisé et accueillant pour accoucher. Cet équipement plaçait alors notre ville dans le peloton de tête pour la santé de la mère et de l’enfant.

 

Qu’en est-il 60 ans plus tard ? Les choses ont beaucoup changé. La population vaudaise qui a été multipliée par 6 a toujours une maternité (qui a déménagé entre temps), mais l’offre de soin a rétréci. Certains quartiers n’ont plus de médecin qu’ils soient généralistes ou spécialistes. Et les indicateurs de santé des habitants se sont dégradés : le diabète, les maladies cardio-vasculaires les troubles psychologiques, etc,… dans la population vaudaise ne font que s’accroitre année après année. Les conditions d’accueil et de prise en charge des personnes en situation de handicap sont elles aussi préoccupantes dans une ville qui en accueille le plus fort pourcentage du Rhône : les actions envers ces personnes sont quasiment inexistantes.

 

« Agir Pour Vaulx-en-Velin » propose une vraie politique sociale et de santé pour permettre aux vaudais de vivre mieux et plus longtemps en bonne santé. A ce titre nous avons de nombreuses propositions pour sortir de la situation dans laquelle par nos élus actuels ont maintenu Vaulx-en-Velin :

  • Favoriser le retour de professionnels de santé dans les quartiers désertés ces dernières années avec la remise en cause de la zone franche urbaine pour favoriser la création de pôles de santé au Sud comme au Village,
  • Renforcer les consultations de spécialistes, en particulier au sein du Centre Jean Goulard,
  • Développer des programmes de prévention de l’obésité, du diabète, des maladies cardio-vasculaires…etc, en passant les écoles, les clubs de sport, les centres sociaux,
  • Implanter une maison de retraite au cœur du Village près des commerces et des associations,
  • Favoriser le rapprochement des générations afin que nos anciens puissent rester chez eux aussi longtemps qu’ils le souhaitent,
  • Agir pour offrir une offre des soins médicaux d’urgence sur la commune,

 clinique-Union

 

Au-delà de ces actions, l’équipe d‘ « Agir pour Vaulx-en-Velin » anticipera la fermeture programmée de la Clinique de l’Union, un équipement spécialisé dans l’accueil médical et social de la mère et de l’enfant très fréquenté et très apprécié des vaudaises et des vaudais.

Malgré le laisser-aller et le laisser-faire de la municipalité actuelle depuis des années, notre équipe agira pour que des mesures soient prises par les autorités compétentes pour que les vaudais puissent bénéficier sur place, de soins de qualité.

 

 

 

Plus d’infos sur www.vaulx2014.fr

 

ou auprès de Stéphane BERTIN - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – 07.85.17.61.43

 

 clinique-saint-jean-baptiste-1987

*1947 : Le docteur Marie-Claire PETIT s’installe à Vaulx-en-Velin au -dessus du petit Casino, place Gilbert BOISSIER Avril 1949 : Le docteur PETIT et Mlle Janette MOREL réalisent qu’il y a un besoin en maternité, et elles créent la Clinique Saint Jean Baptiste. Jusqu’à présent, les femmes qui accouchaient le faisaient à l’hôpital (Hôtel Dieu…) ou chez elles. La clinique commence dans le cabinet du docteur PETIT. Il y avait trois lits. Le succès grandissant de la clinique fera que Mme Beausoleil (femme de l’ancien maire de 1920 à 1929) leur vend (à tarif préférentiel) la maison, qui abritait son ancienne cuverie, rue Louis Duclos (là où se trouve actuellement les orphelins d’Auteuil) en 1952. Elles ont petit à petit aménagé les lits en commençant par 7 pour aller jusqu’à 25 lits.

 

La clinique a fermé en Mars 1988. La mobilisation des habitants puis de la mairie pour le maintien d’une maternité sur Vaulx en Velin a permis la création de la clinique de l’union le 01 Octobre 1994.

 

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014