Quel budget pour Vaulx-en-Velin en 2014?

Avant le 30 avril les budgets 2014 de toutes les villes de France doivent être votés. Vaulx-en-Velin n’échappera donc pas à la règle. Ce vote déroulera en deux phases. Lors du conseil du 24 avril aura lieu le débat d’Orientation Budgétaire (appelé souvent de façon un peu barbare : D.O.B.). Première étape du cycle budgétaire annuel des collectivités locales, le DOB est un document essentiel qui permet de rendre compte de la gestion de la ville (analyse rétrospective) tout en projetant ses capacités de financement pour l’avenir (analyse prospective). Ce débat doit permettre au conseil municipal de discuter des orientations budgétaires qui préfigurent les priorités qui seront affichées dans le budget primitif voire au-delà pour certains programmes lourds. Mais ce doit être aussi l’occasion d’informer les conseillers municipaux et au-delà tous les vaudais sur l’évolution financière de la collectivité en tenant compte des projets communaux et des évolutions conjoncturelles et structurelles qui influent sur nos capacités de financement. Le DOB sera ensuite suivi, lors du conseil municipal du  30 avril, par le vote du budget.

Quelles sont les bases sur lesquelles le budget va être monté ?

Tout au long de la campagne, l’équipe d’Agir Pour Vaulx-en-Velin n’a cessé de dénoncer la mauvaise gestion de l’ancienne équipe municipale qui ne jurait que par :

  • la dette (+40% en 6 ans),
  • la hausse continuelle des impôts (+22% en 6 ans) avec des taux les plus élevés du Rhône,
  • des dépenses pharaoniques (comme le Planétarium ou le Centre Aquatique) avec leurs corollaires que sont les frais de fonctionnement exponentiels (+750.000 euros pour le Planétarium et +1.500.000 euros pour la Centre Aquatique) à trouver dans la poche des vaudais.

Les bases financières de la ville sont donc mauvaises. Les fondations sont bancales. De plus seules 25% des recettes financières de Vaulx-en-Velin viennent des contributeurs directs (entreprises et citoyens contribuables). Vaulx-en-Velin dépend donc, pour financer ses actions, de la redistribution nationale, des subsides et aides diverses, de la péréquation et de diverses dotations dues à son déséquilibre structurel crée par 85 années d’une gestion communiste qui n’a fait qu’emmener la ville dans la difficulté.

Un audit des finances de la ville va devoir être mené par un organisme indépendant très rapidement. C’est lui qui dira la juste réalité de nos finances. Nous souhaitons que cet audit soit rendu public afin que ne circulent pas dans la ville des informations contradictoires. 

Quelles marges de manœuvre la nouvelle équipe a-t-elle ?

Alors que déjà 1/3 de l’année s’est écoulé et que bon nombre des dépenses annuelles ont été lancé par l’équipe de B Genin, il ne sera pas simple pour la nouvelle équipe d’imprimer sa marque sur le budget 2014. Au mieux, la nouvelle municipalité va-t-elle enfin pouvoir gérer en « bon père de famille » c’est-à-dire :

  • ne pas dépenser plus que ce qu’elle a,
  • préparer l’avenir.

Quelles sont les priorités d’Agir Pour Vaulx-en-Velin ?

Durant toute la campagne nous avons affiché nos priorités : l’éducation donc les écoles (à construire ou à rénover), l’économie et l’emploi. Quelques actions symboliques doivent pouvoir être menées très rapidement comme :

  • l’arrêt du projet de Centre Aquatique qui au-delà du coût énorme (20.000.000 d’euros) va générer une sur-dépense annuelle de 1.500.000 euros à la seule charge des vaudais,
  • une baisse des dépenses de communication de la municipalité (1.000.000 euros par an),
  • la création d’emplois dans la police municipale avec pour objectif le doublement des effectifs à très court terme.

Cette gestion plus réaliste de la ville doit permettre dès le budget 2015 la baisse des taux des impôts locaux. C’est une priorité car les vaudais ne supportent plus une pression fiscale aussi lourde qui pénalise l’arrivée de nouveaux habitants et ne permet pas de conserver les récents arrivants.

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014