La déclaration d'Utilité Publique de l'école Cartailhac finit demain!

Mercredi 11 juillet 2018.

Par arrêté préfectoral, une enquête préalable à la déclaration d'utilité publique pour la création de l'école Cartailhac et des espaces publics, et à une enquête parcellaire préalable à expropriation, a été instituée du 11 juin 2018 au 12 juillet 2018 (voir pièce jointe).

Que faut-il retenir de ce projet?

Tout d'abord que cela va permettre de débloquer une situation complexe qui traine depuis plus de 5 ans sans que personne n'ait pu trouver une solution pour payer le juste prix d'un déménagement (celui de TSD) et des trois autres propriétaires (Etains de Lyon, Pimenta et Bon Pin).

Ensuite il est clair que localement ce projet est nécessaire et essentiel pour que le quartier soit vivable car il va ainsi y avoir:

* des espaces verts de respiration pour que le quartier ne soit pas fait que de béton (l(esplanade Tase)

* une école en coeur de quartier à deux étages (RdC et 1° étage) avec, sur 2230 m², 6 classes de maternelle et 9 classes d'élémentaire + deux cantines + les locaux classiques utiles au fonctionnement d'une école (salle des profs, infirmerie, bureaux,...). A voir ci-dessous une vue de perspective, puis une vue des façades, puis le rez de chaussée et enfin le premier étage de cette future école.

 

  

Nonobstant les belles photos qui sont proposées dans le dossier, il sera essentiel qu'un certain nombre de difficultés soient appréhendés car le réel est souvent loin du virtuel des dessinateurs. En particulier :

* située sur l'ex usine Tase, l'école sera construite sur un terrain pollué. Il sera essentiel d'appréhender la dépollution des sols le plus en amont possible et de la meilleure façon afin que la municipalité ne se retrouve pas dans la même situation que pour l'école sur le terrain Gimenez où l'on se demande si cette école sortira un jour de terre,

* l'école Cartailhac sera très contrainte par l'exiguïté du site. Une fois construite, les possibilités d'extension du groupe scolaire seront nulles du fait de son insertion "au chausse-pied" dans son environnement de béton, d'usine, et d'espaces publics; C'est une "petite école" . N'aurait-il mieux pas valu prévoir un peu de marge et des possibilités d'extension vu les projets immobiliers locaux et le questionnement sur Gimenez ?

* il eut aussi été utile de prévoir un EAJE (Espace d'Accueil des Jeunes Enfants), une crèche donc... mais là aussi alors que rien n'est construit la place manque déjà !

* un parking est prévu sur le sud de l'école; les 70 places crées seront communes aux entreprises et à l'école. Parions qu'une fois de plus il sera trop petit !

Le bilan financier de ce projet est de 40.854.000 euros dont la moité pour l'acquisition des terrains (pollués!) à savoir 21.264.000 euros, puis 7.900.000 € d'esplanade, 1.300.000 € d'études, 2.000.000 € pour la future desserte des SHED, et 8.400.000 € pour le groupe scolaire.

Au final le résultat du projet global en lieu et place d'une bonne partie de l'ex usine Tase sera très urbain, mais la bonne nouvelle qui a aussi fait le choix de positionner cette école à cet endroit, c'est qu'elle va donner sur le seul poumon vert du quartier !

Christine BERTIN.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014