Sud du Sud : attention à ne pas donner les clés du conseil de quartier à d'autres qu'aux membres.

Mardi 17 octobre 2017.

Il y a une quinzaine de jours le conseil de quartier Dumas - Genas - Chénier organisait une réunion de concertation pour présenter le projet de création d'une aire de jeu appelée Street Workout au coeur du quartier.

Je connais assez bien ce type d'aire de sport puisque dès 2014, à l'initiative d'un groupe de jeunes du quartier de la Grappinière, nous avons travaillé avec le conseil de quartier du secteur pour une installation de ce genre derrière l'ancienne cantine de l'école Wallon (lire ICI l'article de novembre 2016 à ce sujet).

A la différence de la réunion de concertation ratée (lire ICI) deux jours plus tôt au sujet d'un square pour les 0 - 3 ans en face de l'école Gagarine du Mas (cette réunion avait réuni 2 personnes dont une n'habitait pas le quartier et l'autre, c'était moi!), là, au Sud du Sud le message était passé et la fréquentation nombreuse.

Une vraie réunion de présentation de ce projet de Street Workout financé pour une bonne partie par le conseil de quartier. Il s'agira d'installer un sol amortissant, une clôture et des agrès. Ces agrès ont été choisi parmi plus d'une dizaine d'autres agrès. Ils seront au final au nombre de 5 (voir photos ci-dessous).

Et leur implantation se fera au coeur du quartier à côté du City Stade (emplacement 2 du plan ci-dessous).

Mais cette réunion de concertation pose de nombreuses questions :

* l'absence des jeunes, les porteurs de projet, qui n'étaient pas là pour présenter leur projet: ce sont les personnes du GPV qui ont présenté le dossier à leur place,

* le conseil de quartier porte officiellement ce projet; or les membres du conseil de quartier Chénier - Genas ne sont pas très au courant de ce dossier, en dépit d'une enquête menée par un organisme extérieur. Comment faire pour qu'un projet porté par un conseil de quartier soit mieux connu et plus défendu par ses membres?

* le dossier présenté était bouclé; pas de choix à faire, pas d'arbitrage à réaliser par les présents. Et pourtant plusieurs voix se sont élevées pour apporter quelques critiques:

     - pourquoi positionner un tel aménagement sous les fenêtres de nombreux locataires alors qu'à la Grappinière, pour éviter les nuisances, le Street Work Out a été positionné loin des logements?

     - pourquoi ne pas avoir choisi des agrès mieux adaptés pour tous les âges et en particulier pour les mamans qui pourraient utiliser ce site en période creuse (en matinée par exemple) et ainsi pratiquer le free activity très fréquemment?

     - pourquoi ne pas avoir crée à côté un terrain de boules pour les plus anciens?

* le dossier était présenté par le GPV (Grand Projet de Ville), ATLM pour les enquêtes, le Centre Social Peyri pour son implantation et sa connaissance du quartier et Alliade le propriétaire local. Et pourtant il aurait dû l'être par l'élue de quartier concernée et sa co-présidente. Dommage pour elles de ne pas avoir pris les rennes de cette réunion car il peut devenir compliqué d'abandonner les clés de son conseil et de son budget à des tierces personnes aussi bien intentionnées soient-elles.....surtout si un jour on souhaite reprendre la main.

La réunion s'est achevée sur un tour de la salle des rituelles questions de vie quotidienne auxquelles Alliade s'est prêté bien naturellement. Malheureusement d'une fois sur l'autre pas ou peu de changements.

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014