Doublement du nombre de logements le long de l'Avenue Salengro à la Soie : dès fin 2018?

Lundi 19 février 2018.

A Vaulx-en-Velin, du Nord au Sud de la commune, les règles du Plan Local d'Urbanisme vont changer fin 2018.

Dans le cadre de notre action d'information sur les futurs changements des règles de constructibilité, nous avons déjà présenté ici ce qui va se passer à la Grappinière sur le site de l'ex-maternelle (article du 12 février 2018), au centre ville (article du 29 décembre 2017 et l'article du 27 janvier 2018), au coeur du village rue de la république (article du 22 janvier 2018), ou sur le site de l'ex-LIDL (article du 2 décembre 2017), le long de l'actuel BUE au Sud (article du 13 décembre 2017),....

Revenons aujourd'hui au Sud de la commune le long de l'avenue Roger Salengro de la Route de Genas à l'avenue Bataillon Carmagnole Liberté.

Deux secteurs sont à considérer:

* Le secteur de l'Avenue Salengro entre l'avenue Bataillon Carmagnole et la rue Alexandre Dumas (hors secteur central autour de la mairie annexe que nous analyserons ultérieurement):

     - Dans l'ancien PLU (ci-dessous à gauche) il était classé UC1b; il permettait de construire des logements collectifs jusqu'à 18 m de haut, avec un coefficient d'emprise au sol de 40% et une surface d'espaces verts de 30%,

     - Dans le futur PLUH (ci-dessous à droite) le secteur sera siglé URm1d; il sera lors possible de construire des collectifs de la même hauteur jusqu'à 18 m (13 m de façade + 5 m de toit), avec un coefficient d'emprise au sol de 80% et une surface d'espaces verts de pleine terre de 20%.

                                

* Le secteur de l'Avenue Roger Salengro entre la rue Alexandre Dumas et la route de Genas:

     - Dans l'ancien PLU (ci-dessous à gauche) il était classé UC1a; il permettait de construire des logements collectifs jusqu'à 15 m de haut, avec un coefficient d'emprise au sol de 40% et une surface d'espaces verts de 30%

     - Dans le futur PLUH (ci-dessous à droite) le secteur sera siglé URm2a; il sera lors possible de construire des collectifs jusqu'à 14 m (10 m de façades + 4 m de toit), avec un coefficient d'emprise au sol de 75% et une surface d'espaces verts de pleine terre de 25%.

                                 

Le bilan sera donc particulièrement négatif pour le quartier :

- côté environnement la situation va empirer:  il y aura en moyenne 25% d'espaces verts en moins pour les futurs habitants,

- côté densification l'explosion va être réelle: +87% de la route de Genas à la rue Alexandre Dumas et +100% de la rue Alexandre Dumas à l'avenue Bataillon Carmagnole.

Voilà qui va faire du secteur un quartier de prédilection pour les promoteurs immobiliers et la déprime des pouces verts.

Stéphane BERTIN

Au coeur de la Soie des terrains vagues si sales!

Mardi 9 janvier 2018.

Au coeur du nouveau quartier de la Soie en construction depuis 7 ans, les immeubles poussent comme des champignons.

Un des derniers presque fini et et qui va bientôt être ouvert au public est l'hôtel IBIS.

A l'autre bout le projet Karré (lire ici notre article du lundi 18 décembre dernier) en est aux fondations.

Malheureusement il existe aussi de très nombreux terrains où rien ne se passe. Des friches vides, que l'on a su aménager au Mas du Taureau en faisant de belles pelouses, mais qui, ici, ne sont pas du tout présentées à minima propres. Probablement que les délais énormes de reconstruction au Mas, font que garder certains sous la forme de poubelles près de 10 ans au coeur de la ville, ont poussé les autorités à faire propre. Et encore, en certains endroits....

Mais donc à la Soie ce n'est pas pareil. Quelques illustrations valent mieux que de longs discours. Que ce soit l'intérieur,

 

 

ou à l'extérieur sur la voie publique

 

il y a du boulot vu l'état d'abandon.

Que peuvent penser les nouveaux habitants du secteur qui emménagent régulièrement nombreux? Surement pas du bien.

Une demande de nettoyage de ces terrains a été faite par notre collègue Stéphane BERTIN; il ne reste plus qu'à attendre... 

Jean-Maurice CHAUSSONNERIE.

Des logements à la place de l'usine.

Lundi 18 décembre 2017.

Projet qui était déjà en cours de discussion lors de notre prise de mandat en 2014, le batiment dit Karré, a pris la place de l'ex-usine Kaeser de fabrication de compresseurs. La première pierre de ce projet a été posé vendredi dernier.

Il aura fallu quelques années de négociation pour obtenir un certain nombre de modifications au projet.

Ainsi la façade patrimoniale de l'ex-usine Kaeser a pu être conservée (lire ICI). Cela permet de garder l'alignement le long de l'avenue Bataillon Carmagnole liberté puisqu'à terme il est souhaité de lui redonner sa version d'origine.

Au sujet du type de logements, des modifications ont été faites pour ce qui concerne le taux de logements sociaux ramené à 23% sur le premier ilot qui sera construit, la baisse du nombre de logements accompagnée de logements dits "intermédiaires" (pour de la location classique), et 50% d'accession libre actuellement tous les appartements sont vendus).

Le batiment comportera aussi une partie de tertiaire en face de l'immeuble Véolia de la même hauteur. Un petit parc arboré qui va ramener un peu de verdure sur le secteur ser aussi crée. Malheureusement, ce carré de verdure ne sera aménagé qu'après la livraison du dernier ilot, soit en 2021 ! L'esplanade à l"arrière de l'usine Tase sera entre temps livré (2019).

La particularité de ce projet est de "traiter les espaces verticaux". A voir comment cela sera réalisé au final !

Mieux qu'un discours à voir en cliquant ICI le projet futur.... une maquette numérique vidéo où l'on s'y croirait!

Christine BERTIN.

Il y a une semaine nous plantions pour le futur sur le secteur Gimenez au Sud.

Dimanche 3 décembre 2017.

Il y a une semaine à l'initiative de la Métropole, une séance de plantation participative était organisée sur le site de la Cité Jardin Contemporaine actuellement en construction sur les anciennes carrières Gimenez.

Tout d'abord, petit rappel sur ce projet. Il s'agit de créer sur un site, où vont être construits 630 logements soit près de 40.000 m² de surface de plancher, un ensemble de zones végétalisées rappelant les ex cités jardins très en vogue au début du 20° siècle et dont est issue la Cité Tase un peu plus au Sud de la commune. Les architectes ont ainsi voulu créer sur une surface de 1.2 ha et ainsi à la fois:

* une promenade - trame verte, sorte d'épine dorsale du projet,

* des espaces verts en coeur d'ilôt construit,

* une continuité des espaces verts du public au privé,

* des espaces verts ouverts utiles aux habitants avec des usages partagés comme les jardins du même nom.

Ce projet financé à près de 50% par Cogedim, le promoteur immobilier local, coutera en tout 2.038.000 euros.

Samedi 25 novembre 2017, jour de la Sainte Catherine, les habitants du quartier et au-delà tous les volontaires vaudais étaient conviés à partager un moment vert tous ensemble. Et comme "A la Sainte Catherine, tout prend racine", l'ardeur des planteurs était là. Pendant qu'une visite du quartier était organisée,

 

et que les habitants pouvait à la fois voir les réalisations en cours et à venir et de renseigner auprès de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et des Croqueurs de Pommes, associations partenaires du projet,

  

nous étions une bonne dizaine, à nous armer de piochons et de gants pour verdir le quartier

  

Le résultat est sympa,

  

et promet un futur espace de qualité. Et il reste encore un gros travail sur de nombreux espaces alentour pour faire oublier la carrière et le chantier.

  

Stéphane BERTIN

Animations de fin d'année au Marché du Sud.

Jeudi 14 décembre 2017.

A la veille d'un des derniers marchés de l'année au Sud, Place Cavellini, ce vendredi 15 décembre, je tiens à vous rappeler que cette fameuse Place accueille un marché alimentaire de proximité chaque vendredi de 15h30 à 19h.

Vous pouvez y trouver des marchands de fruits et légumes, des fleurs, un traiteur, un fromager,etc...

En plus demain ce sera la fête en anticipation de Noël. Il y aura distribution de papillotes et de clémentines par le Père Noël. Ainsi qu'un stand de barbe à papa.

Alors venez nombreux faire vos courses et profitez de ces animations de fin d'année organisées par le conseil de quartier.

Stéphane BERTIN

Ecole Croizat: une rénovation trans municipalité plutôt bien réussie trans municipalité.

Dimanche 19 novembre 2017.

Hier l'inauguration de la réhabilitation de l'école Croizat située au sud de la Commune avenue Roger Salengro, non loin de la mairie annexe, du centre social Peyri et de la maison de retraite "Les Althéas", s'est déroulée dans une ambiance fraiche mais ensoleillée.

Au milieu d'animations, de fanfares et de nombreux invités, surtout des parents et anciens de l'école venus voir ce qu'elle était devenue, chacun et chacune a pu admirer une belle rénovation assez réussie.

Petit retour en arrière. Le 27 juin 2012 (plus de 5 ans!), le conseil municipal de l'époque dirigé par l'ancien maire Bernard GENIN, votait à l'unanimité le lancement d'une procédure de concours restreint destiné à désigner une équipe de maitrise d'oeuvre pour l'extension et la réhabilitation du groupe scolaire Ambroise Croizat. Le projet devenait un peu plus une réalité le 9 octobre 2013 lors d'un autre conseil, avec la désignation, là encore unanime, de l'équipe Christine ROUSSELOT Architecte / GRUET Ingénierie, comme maitre d'oeuvre. Le projet représentait alors un montant total de 7.943.000 euros TTC dont 4.700.000 euros TTC de travaux et 844.806,56 euros TTC pour l'équipe ROUSSELOT - GRUET.

Après le changement de mandature les choses se sont poursuivies. Un peu doucement au début, parce qu'il faut bien que les choses se mettent en place. Et finalement les marchés de travaux ont été attribué le 28 mai 2015, à un certain nombre d'entreprises (lire ICI le détail en page 24) pour un total de 4.244.667,34 euros TTC correspondant au budget prévu. Un lot non attribué en mai le fut en septembre 2015 (la peinture), portant alors le montant total de travaux à 4.332.265,24 euros, toujours "dans les clous budgétaires".

Et les travaux ont débuté en septembre 2015.... pour s'achever avant la rentrée des classes 2017.

Le projet réalisé a été la création de 3 classes en élémentaire portant le total à 9 classes du CP au CM2, la création d'un espace de cantine (deux salles pour permettre aux enfants de la maternelle comme de l'élémentaire de se restaurer) au centre du groupe scolaire, la rénovation de la cour, la création d'un espace arboré + jardin (potager?), et aussi la rénovation des locaux du Rink Hockey, la création de quelques places de crèche et la création d'une nouvelle classe de maternelle.

Le résultat est donc très réussi comme en attestent les photos ci-dessous. Tout d'abord l'élémentaire à gauche et la maternelle à droite,

  

puis les couloirs rénovés qui ont gardé leurs tomettes comme souvenir du passé, et les classes équipées de Tableau de Numérique, là comme vision d'un futur moderne,

  

puis les escaliers aérés et lumineux. Même les toilettes sont lumineuses et attrayantes.

  

Les extérieurs sont verdoyants et arborés. Le local vélo a lui aussi été modernisé.

  

Et comme tout finit toujours pas une fête...

   

Un bel exemple de travail pour l'avenir, une belle réussite, une belle continuité d'un projet sur 5 ans avec des équipes différentes mais qui regardent toujours vers l'avenir.

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014