Au Sud de Vaulx un jeu de piste qui s'annonce riche!

Mardi 21 mars 2017.

Le 8 avril prochain auront lieu les premières Rencontres du Carré de Soie.

Organisées par les collectivités locales et de très nombreux autres partenaires (Ouesk, Musée des Sapeurs Pompiers Lyon-Rhône (sa Réserve), L’Association des locataires des Grandes Cités, Le Centre social et culturel Peyri, L’espace Théodore Monod, La Marmite urbaine, Le collectif d’animation du Sud, La Bibliothèque Marie-Ghislaine Chassine, L’EPI, La Bricolerie, Le Pôle de Loisirs UCPA Carré de Soie, L’hippodrome de Lyon Carré de Soie, EDF, Usine sans fin, Électriciens sans Frontières, Komplex KapharnaüM, Envol, Distratto, GEM, Envol&Cie, Zéotrope, Entrepreneurs du Monde, SCOP, Prairial 2, SCI La Soie, EFACM, CCO Villeurbanne, MémoireS, Le CIO Lyon Est, Artistorium, Vive la Tase , Vaulx Carré de Soie, Silk Me Back, Dentelles Vivantes, Le potager en Soie, Le Passe Jardin, ICADE, Le Cirque Imagine, Croc’Note, L’orchestre Provisoire, Le collège Lamartine, Acarythm, Ebulliscience, Planète Sciences Rhône-Alpes, La ville à vélo, Le Restaurant la Boule en Soie, L’école Ambroise Croizat, Bel Air Camp, Les conseils de quartiers Vaulx-Sud Dumas-Genas, la Cote-Tase et Cyprian-Les Brosses, Le Groupe Projet Carré de Soie, Pôle de Commerces et de Loisirs Carré de Soie, Miniworld, La navette du Canal, Planétarium de Vaulx-en-Velin,,Cinéma Pathé Carré de Soie, Théâtre National Populaire de Villeurbanne), ces rencontres fédèrent donc de très nombreux acteurs pour proposer un "Grand Jeu de Piste" destiné à faire découvrir de très nombreux points remarquables du quartier.

Alors réservez votre samedi 8 avril et venez découvrir ou redécouvrir, entre autres, par exemple, la guinguette Casanova, l'hippodrome, l'artistorium ou visiter l'un ou l'autre des énormes chantiers du secteur.

Jean-Maurice CHAUSSONNERIE.

Attachments:
FileFile size
Download this file (Programme_lesrencontres_CDS_BAT.pdf)Programme_lesrencontres_CDS_BAT.pdf435 kB

Le carnaval en fanfare avec A Vaulx Jazz.

Mercredi 15 mars 2017.

Les trois écoles du Sud de Vaulx-en-Velin fêtaient le carnaval vendredi dernier 10 Mars. Et pour une belle fête ce fut une belle fête.

Venant de chacune des 3 écoles du Sud, Pierre et Marie Curie, Ambroise Croizat, et Pablo Neruda, les enfants des classes élémentaires comme maternelles accompagnés de leurs maitres(ses) ont tous convergé dès 16h vers le square Casanova situé derrière la mairie annexe. Et le chemin fut fait en musique!

Et plus précisément en fanfare. En effet, pour l'occasion, dans le cadre d'A Vaulx Jazz 2017, trois ensembles de fanfares furent mobilisées pour servir de guide musical aux enfants tout au long du chemin.

La fanfare vaudaise, "Fanfare Funk", n'eut qu'à traverser l'avenue pour accompagner les enfants de Croizat.

La fanfare "Marcel Frontale", lyonnaise du Périscope, accompagnait les enfants depuis la Route de Genas et l'école Curie.

La fanfare "Mardi Gro Brass Band", du Grolektif, vint elle du Nord du Sud avec de nombreux enfants de l'école Néruda.

Dès son arrivée dans le parc, profitant d'un temps magnifique, chaque fanfare pu s'exprimer gaiement et chaleureusement. Le summun fut atteint lorsque toutes ensemble, regroupant plus de 20 musiciens chevronnés, elles s'exprimèrent dans une sorte de battle réservant des moments de pur émerveillement aux parents comme aux enfants.

 

Des moments musicaux intenses, heureux et colorés.

Stéphane BERTIN

Au Sud la démolition de l'usine Kaeser approche.

Samedi 4 Mars 2017.

Le quartier continue de bouger et le béton est bel et bien devenu le maître du quartier que ce soit à Vaulx-en-Velin ou à Villeurbanne (lire ICI).

Ainsi depuis quelques semaines les riverains de l'ex usine Kaeser, qu'ils soient habitants du quartier, employés dans les entreprises du quartier ou simples piétons ou automobilistes, ont vu s'installer une bulle de vente à l'angle de la Rue de la Poudrette et de l'avenue Bataillon Carmagnole Liberté.

Voilà donné le signe de la fin pour ce site de fabrication de compresseurs, déménagé il y a plus d'un an sur Chassieu dans une usine flambant neuve. Ce site et le projet qui y est associé ont fait couler beaucoup d'encre et de salive de la part des habitants, élus ou techniciens. Ainsi nous étions intervenus, un peu isolés mais aux côtés des actuels habitants du quartier, pour dédensifier l'ilôt et faire en sorte qu'un peu de verdure agrémente le secteur. L'idéal aurait été un parc et de la verdure....

Le projet final a été validé, le permis signé, et les travaux vont pouvoir commencer. Voilà ce que sera le résultat final.

On voit donc apparaitre les bâtiments qui seront situés sur l'avenue Bataillon Carmagnole avec la préservation de la façade de l'ex usine Kaeser, exigence des habitants et de la DRAC. A l'arrière un parc arboré de 1500 m² apportera un peu de verdure aux futurs. Vu par des graphistes cela donne le résultat suivant où l'on devine la façade...

    

Christine BERTIN

L'Ecole Gimenez : une vraie urgence?

Jeudi 16 Février 2017.

Lors du dernier conseil municipal les élus de la ville ont voté pour l’acquisition d'un terrain sur le site des ex-carrières Gimenez en vue de la construction d’une école (voir dessin ci-dessous) au sud de la ville puisque le rattrapage du retard pris en matière de capacité d’accueil des nombreux enfants dans les meilleures conditions possibles sur notre commune est encore et toujours la priorité du groupe. Agir Pour Vaulx-en-Velin s'en félicite.

Nous comprenons l'urgence d'aller vite et de lancer tout de suite les travaux, mais il est aussi important pour les deniers des Vaudais de parfois prendre ne serait-ce que deux mois pour envisager ce projet dans sa globalité car de nombreuses questions restent en suspend.

La première de ces questions est le dimensionnement de l'école. Les premiers habitants des logements "Gimenez" ont en grande majorité des enfants. Nous avons de la place sur ce terrain, contrairement à l'école Cartailhac, qui imposait, de fait, les 15 classes. 20 classes, qui permettraient d'avoir au moins 2 classes de chaque et 1 classe de tout petit nous semblerait plus pertinent, et laisserait présager un avenir plus serein. L'école Mistral, à titre d'exemple, l'année suivante de son extension, s'est retrouvée surpeuplée et compte aujourd'hui 24 classes avec des bungalows, et ce malgré Beauverie provisoire !

Ensuite, il n'est pas prévu à court terme de gymnase. Pourtant, nous manquons d'équipement sportif et c'est encore plus criant sur le sud de la commune,

Et c'est la même chose pour les crèches. Nous sous-traitons à une crèche privée quelques "malheureuses" places qui ne couvrent certainement pas le besoin de la commune; nous restons avec un nombre de places en crèche parmi les plus bas de la Métropole! Il est urgent que la majorité travaille sur le sujet pour assurer aux nouveaux arrivants des solutions suffisantes de garde en crèche.

Qu'est ce qu'aurait été quelques mois pour rajouter au cahier des charges un gymnase, une crèche, un relais d'assistante maternelle et un lieu de rencontre associatif quand on construit à minima pour les 60 prochaines années?

Dans une optique d'optimisation des coûts, nous aurions pu imaginer dupliquer le travail de la future école Beauverie, et ainsi faire des économies considérables.

Nous avons voté cette délibération pour rattraper le retard mais regrettons que l'urgence décrétée n'ait pas permis de mieux optimiser les ressources de la commune.

Christine BERTIN

A la Soie côté Villeurbanne ca bétonne à vitesse grand V

Vendredi 24 Février 2017.

 

Le projet Carré de Soie est porté par la Métropole de Lyon ainsi que les villes de Villeurbanne et de Vaulx-en-Velin.

Ses ambitions à travers des opérations urbaines d'échelles et de natures différentes sont de créer un pôle tertiaire d'agglomération, de développer l'offre de logements pour tous dans de nouveaux quartiers qui offriront équipements et commerces de proximité tout en préservant le patrimoine, et d’accompagner le renouvellement des secteurs d'activité et d'habitat existants. Il s’agit également de développer les circulations tous modes en prenant appui sur le pôle de transports en commun et enfin de mettre en avant les atouts paysagers du site en développant les trames vertes et la présence de la nature dans les projets d'aménagement.

Dans ce projet, la cohérence et la qualité des aménagements sont assurées par la présence d'une mission territoriale installée à la maison du projet Carré de Soie et d'une équipe pluridisciplinaire.

De nombreuses phases de concertations ponctuent ce projet que ce soit sur les espaces publics, usages et ambiance sur l’ensemble du quartier.

Côté Vaulx-en-Velin, le quartier de la Soie se construit depuis une dizaine d'année de façon régulière. PAE Tase, Zac Tase, PUP Gimenez sont des noms devenus presque communs pour les vaudais de ce quartier.

D’un point de vue bétonnage, il n'y a pas que de ce côté de la rue de la Poudrette que cela avance. En effet depuis trois ans à Villeurbanne les programmes immobiliers succèdent aux programmes immobiliers. Et il suffit de lever les yeux pour voir les grues succéder aux grues dans un quartier en construction sur 11 hectares, pour 1.400 logements qui accueilleront 3.500 nouveaux habitants, où seront construits 60.000 m² de tertiaire, 2.000 m² de commerces, un gymnase, une école de 15 classes, une crèche de 42 places et où viendront travailler 3.500 personnes chaque jour.

Dans le détail cela donne en particulier:

* Le fameux View One de Cogedim qui accueillera 16.000 m² de bureaux et commerces,

* Le projet Organza de Vinci avec 270 appartements,

* Le projet Evidence de Cogedim pour 137 logements.

      

Matthieu FISCHER

La mobilisation des habitants fait reculer Carrefour.

Mardi 14 Février 2017.

Dans les années 80, les habitants de l'Avenue Roger Salengro se sont mobilisés fortement contre l’implantation d’un hypermarché Continent - Carrefour maintenant - aux Sept Chemins projet porté par l’ancienne Municipalité et amenant à terme à la destruction de leur cadre de vie.

Suite à l’enquête publique d'implantation du site, et après trois mois de travail, ils ont présenté un contre-projet, et ont réussi à faire modifier cette implantation. L’hypermarché a été tourné et l’entrée prévue sur l’avenue Roger Salengro, transformée "en accès Pompiers" et "accès piétons" afin éviter toutes les nuisances aux populations riveraines. Cette réussite a été le fruit à l'époque de la conjonction de deux volontés concomitantes:

* celle de la municipalité et des élus du moment, et de la la société Carrefour de discuter, de négocier, pour que le projet final soit une réussite,

* celle des habitants et riverains qui ont sur se mobiliser, se regrouper pour que la réalisation soit non seulement bonne pour l'hypermarché mais aussi bonne pour le quartier, afin que celui-ci ne devienne pas une gigantesque autoroute.

Mais ce projet funeste est revenu à l'ordre du jour puisqu’ en 2016, à la faveur de travaux autorisés par la municipalité, une seconde entrée du site commercial a fait son apparition officielle sur l’avenue Roger Salengro. Une entrée pour les piétons qui existait déjà mais qui a été un peu aménagée, mais  surtout une entrée - sortie pour les véhicules. Le résultat est clair et net:

    

Les riverains se sont donc re-mobilisés. Ils ont fait signer une pétition qui a recueilli plus d’une centaine de signatures contre cette ouverture. Ils ont réactivé leur association.  La question de la sécurité est pourtant claire: comment est-ce possible d'imaginer de faire sortir des centaines de voitures sur une voie aussi étroite, contre l’avis du Commissaire Enquêteur en 1985, au beau milieu d'une zone habitée, sur un passage piéton et en toute sécurité ? Malheureusement tel est le résultat quand la concertation et la co-construction de la ville avec les habitants n'est pas une réalité mais qu'un discours. Heureusement les riverains ont obtenu gain de cause. Les élus devant la détermination de la population sont revenus sur leur signature et le nouvel accès a été fermé quelques jours après son ouverture.

Mais il existe. Et combien de temps va-t-il rester clos ? Espérons le définitivement et non pas au gré du bon vouloir des Elus qui se succèdent ….

Cet épisode de la vie de notre quartier est malheureusement le signe que les discours sur la co-production  et la participation citoyenne ont du mal à entrer dans les faits. Les conseils de quartier existent, les associations aussi !

Joëlle GIANNETTI

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014