L'Ecole Gimenez : une vraie urgence?

Jeudi 16 Février 2017.

Lors du dernier conseil municipal les élus de la ville ont voté pour l’acquisition d'un terrain sur le site des ex-carrières Gimenez en vue de la construction d’une école (voir dessin ci-dessous) au sud de la ville puisque le rattrapage du retard pris en matière de capacité d’accueil des nombreux enfants dans les meilleures conditions possibles sur notre commune est encore et toujours la priorité du groupe. Agir Pour Vaulx-en-Velin s'en félicite.

Nous comprenons l'urgence d'aller vite et de lancer tout de suite les travaux, mais il est aussi important pour les deniers des Vaudais de parfois prendre ne serait-ce que deux mois pour envisager ce projet dans sa globalité car de nombreuses questions restent en suspend.

La première de ces questions est le dimensionnement de l'école. Les premiers habitants des logements "Gimenez" ont en grande majorité des enfants. Nous avons de la place sur ce terrain, contrairement à l'école Cartailhac, qui imposait, de fait, les 15 classes. 20 classes, qui permettraient d'avoir au moins 2 classes de chaque et 1 classe de tout petit nous semblerait plus pertinent, et laisserait présager un avenir plus serein. L'école Mistral, à titre d'exemple, l'année suivante de son extension, s'est retrouvée surpeuplée et compte aujourd'hui 24 classes avec des bungalows, et ce malgré Beauverie provisoire !

Ensuite, il n'est pas prévu à court terme de gymnase. Pourtant, nous manquons d'équipement sportif et c'est encore plus criant sur le sud de la commune,

Et c'est la même chose pour les crèches. Nous sous-traitons à une crèche privée quelques "malheureuses" places qui ne couvrent certainement pas le besoin de la commune; nous restons avec un nombre de places en crèche parmi les plus bas de la Métropole! Il est urgent que la majorité travaille sur le sujet pour assurer aux nouveaux arrivants des solutions suffisantes de garde en crèche.

Qu'est ce qu'aurait été quelques mois pour rajouter au cahier des charges un gymnase, une crèche, un relais d'assistante maternelle et un lieu de rencontre associatif quand on construit à minima pour les 60 prochaines années?

Dans une optique d'optimisation des coûts, nous aurions pu imaginer dupliquer le travail de la future école Beauverie, et ainsi faire des économies considérables.

Nous avons voté cette délibération pour rattraper le retard mais regrettons que l'urgence décrétée n'ait pas permis de mieux optimiser les ressources de la commune.

Christine BERTIN

La mobilisation des habitants fait reculer Carrefour.

Mardi 14 Février 2017.

Dans les années 80, les habitants de l'Avenue Roger Salengro se sont mobilisés fortement contre l’implantation d’un hypermarché Continent - Carrefour maintenant - aux Sept Chemins projet porté par l’ancienne Municipalité et amenant à terme à la destruction de leur cadre de vie.

Suite à l’enquête publique d'implantation du site, et après trois mois de travail, ils ont présenté un contre-projet, et ont réussi à faire modifier cette implantation. L’hypermarché a été tourné et l’entrée prévue sur l’avenue Roger Salengro, transformée "en accès Pompiers" et "accès piétons" afin éviter toutes les nuisances aux populations riveraines. Cette réussite a été le fruit à l'époque de la conjonction de deux volontés concomitantes:

* celle de la municipalité et des élus du moment, et de la la société Carrefour de discuter, de négocier, pour que le projet final soit une réussite,

* celle des habitants et riverains qui ont sur se mobiliser, se regrouper pour que la réalisation soit non seulement bonne pour l'hypermarché mais aussi bonne pour le quartier, afin que celui-ci ne devienne pas une gigantesque autoroute.

Mais ce projet funeste est revenu à l'ordre du jour puisqu’ en 2016, à la faveur de travaux autorisés par la municipalité, une seconde entrée du site commercial a fait son apparition officielle sur l’avenue Roger Salengro. Une entrée pour les piétons qui existait déjà mais qui a été un peu aménagée, mais  surtout une entrée - sortie pour les véhicules. Le résultat est clair et net:

    

Les riverains se sont donc re-mobilisés. Ils ont fait signer une pétition qui a recueilli plus d’une centaine de signatures contre cette ouverture. Ils ont réactivé leur association.  La question de la sécurité est pourtant claire: comment est-ce possible d'imaginer de faire sortir des centaines de voitures sur une voie aussi étroite, contre l’avis du Commissaire Enquêteur en 1985, au beau milieu d'une zone habitée, sur un passage piéton et en toute sécurité ? Malheureusement tel est le résultat quand la concertation et la co-construction de la ville avec les habitants n'est pas une réalité mais qu'un discours. Heureusement les riverains ont obtenu gain de cause. Les élus devant la détermination de la population sont revenus sur leur signature et le nouvel accès a été fermé quelques jours après son ouverture.

Mais il existe. Et combien de temps va-t-il rester clos ? Espérons le définitivement et non pas au gré du bon vouloir des Elus qui se succèdent ….

Cet épisode de la vie de notre quartier est malheureusement le signe que les discours sur la co-production  et la participation citoyenne ont du mal à entrer dans les faits. Les conseils de quartier existent, les associations aussi !

Joëlle GIANNETTI

Ecole Boisard au Sud : portes ouvertes ce samedi et bonne nouvelle côté finances.

Vendredi 13 Janvier 2017.

Christine BertinDemain samedi 14 Janvier 2017, ce sera journée Portes Ouvertes à l'école Boisard. Elle permettra aux vaudais, aux familles, aux jeunes et à leurs parents de voir un site d'enseignement mais aussi un lieu de production où l'on fabrique, où l'on produit.

Cette école, labellisée Ecole de Production Rhône Alpes, vient aussi d'obtenir aux côtés de ses écoles-soeurs, le label "La France s'engage". Nous nous en étions fait l'écho il y a quelques mois (lire ICI).

Et comme une bonne nouvelle arrive rarement seule, l'école Boisard vient d'avoir la confirmation que la Fondation de Tom-Tom pilotée par Mme Corinne Vigneux marraine de l'école, va financer plusieurs bourses pour des élèves de Boisard. Voilà une belle initiative qui mérite d'être soulignée et couronne de succès le travail des dirigeants de cette EPRA.

Christine BERTIN - Conseillère Municipale Déléguée à l'insertion et à la formation.

 

La Série Télé de TF1 "Dans l'ombre du tueur" en cours de tournage dans les Petites Cités.

Mardi 22 Novembre 2016.

L'équipe de la série "Dans l'ombre du tueur" de TF1 est, ce jour 22 novembre 2016, en cours de tournage dans les Petites Cités Tase.

Cette série de 10 épisodes met en scène de nombreux acteurs connus dont Emmanuelle Seigner, Claire Keim, Jean-Hugues Anglade et Patrick Chesnais.

Il s'agit d'une série policière inspirée de la série anglo-saxonne à succès "The Fall". On y retrouvera alors Emmanuelle Seigner sous les traits d'une criminologue parisienne venir résoudre un crime dans notre Métropole entre Caluire, Confluence, Le parc de la Tête d'Or et donc, Les Petites Cités Tase à Vaulx-en-Velin.

    

Le tournage est donc à découvrir entre l'avenue Bataillon Carmagnole - Liberté, l'Allée de l'ancienne Eglise et la Rue du Stade.

Et en prime la cantine de l'équipe de tournage est.... l'Espace Carmagnole.

Une nouvelle reconnaissance de notre patrimoine vaudais.

Stéphane BERTIN

Nouveau au Carré de Soie : "L'Appart", club fitness.

Mardi 10 Janvier 2017.

L'été dernier nous faisions état de la recomposition du paysage commercial du Carré de Soie (lire ICI). Ainsi des boutiques ayant fermées, d'autres venaient d'ouvrir tel Nike ou d'autres déménageaient à l'intérieur même du site comme Boulanger.

En cette fin d'année, c'est à l'emplacement de l'ancien site de Boulanger (à l'étage) qu'un club de fitness vient d'ouvrir. Il s'agit de "L'Appart" qui propose maintenant aux habitants du Carré de Soie une salle de sport ouverte du lundi au vendredi de 9h à 21h.

              

Bien évidemment les clients pourront se faire plaisir en sculptant leurs fessiers, leurs abdos, ou leurs cuisses. Mais ils pourront aussi faire du yoga ou de la zumba.

La preuve avec cette ouverture et avec une réelle fréquentation après juste quelques jours d'exploitation, que le commerce fonctionne sur Vaulx-en-Velin en tout cas au Carré de Soie.

Marie-Emmanuelle SYRE - Adjointe en charge des commerces.

Deux ans après sa mise en service, où en est le BUE au Sud?

Dimanche 13 Novembre 2016.

Deux ans après sa mise en service, pour la partie située entre l'avenue Garibaldi et l'avenue Franklin Roosevelt, le BUE (Boulevard Urbain Est) interroge toujours autant les vaudais.

Au premier rang des questions, la sécurité est un point clé. Il faut se remémorer les conditions tragiques d'ouverture de cette voirie: une jeune fille était décédée suite à un accident de la route de nuit sur ce nouvel axe quelques jours après son ouverture. Il faut dire que son organisation (2 X 2 voies + 2 larges trottoirs + 1 voie en AR de bus + 1 voie pour les cycles en AR) est loin d'être simple d'autant plus que lors de l'ouverture la voie pour cycle fut fermée par de grosses bordures augmentant dès lors l'illisibilité du système.

Très vite ce boulevard a été limité en vitesse à 50 km/h et des contrôles routiers de vitesse ont été réalisé; peu de gens respectent cette limite car la largeur de la route, très peu fréquentée, sans obstacle ni piétons, ne peut que conférer aux automobilistes une relative tranquillité. Sur ce point la maréchaussée surveille donc et les choses sont plutôt à l'apaisement.

Par contre un point qui ne va pas en s'arrangeant est l'éclairage. Evidemment neuf il n'a que très peu fonctionné. Les raisons données sont le vol des câbles par les ROMS dont le camp de la Soie était très proche. Mais depuis près d'un an ce camp a été démantelé et les voitures comme les piétons ou les vélos doivent se résigner à circuler dans le noir dès la nuit tombée. Pas du meilleur gout pour la sécurité des transports.

La fréquentation est aussi une vraie interrogation pour tous. Il n'y a bien souvent personne (la photo prise ci-dessus en est témoin). Prévue à l'origine pour être reliée au Nord à la Rocade Est au niveau de l'échangeur de la Rize, mais cet aménagement n'étant toujours pas réalisé, le BUE est donc sous utilisé. Et pourtant les études de trafic annonçaient bruit et pollution et justifiaient aussi ce tracé dans l'enquête d'utilité publique d'origine de 2010 par un tracé essentiel pour rejoindre le Grand Stade; il semble bien que le Grand Stade fonctionne sans cette connexion. Finalement pourquoi l'avoir fait? Une question qui risque de rester sans trop de réponse encore un bon moment. Hasardons nous à quelques hypothèses: l'urgence de dépenser quelques budgets d'argent public avant une réélection, le souhait d'apporter un bel aménagement un peu confidentiel à ce quartier pour valoriser cette friche un peu perdu, valoriser quelques terrains autour pour des opérations de promotion immobilière,...

Les accès au BUE sont aussi une interrogation depuis au moins 5 ans. Comment faire pour que les habitants locaux puissent utiliser cette route le plus simplement possible tout en respectant l'environnement et en évitant que des centaines de voitures ne viennent traverser ce quartier résidentiel? Pour l'instant la Ville et la Métropole ne se positionnent pas trop mais il est clair que le projet de circulation dans le quartier a été imaginé avec des accès qui ne sont pas encore crée. Il suffit de se retrouver coincé un soir vers 18h dans ce quartier entre la route de Genas passée à 1 X 2 voies (là où avant on ne circulait pas à 2 X 2 voies!), les barrières du tramway qui aux heures de pointe ont du mal à se lever, les rues à sens unique ou gorgées de voitures sur les trottoirs autour du pôle multimodal, pour comprendre que cela ne marche pas et qu'il faut résoudre les problèmes. Mais pas sûr que la solution soit de créer un accès au BUE en plein milieu des Grandes Cités. En attendant le conseil de quartier est mobilisé et les riverains se plaignent que rien ne bouge car le terrain réservé n'est même pas entretenu (voir l'article du Progrès ci-dessous et lire l'ensemble que www.leprogrès.fr).

Enfin, depuis quelques mois, les transports en commun du BUE sont aussi une question. Prévu initialement pour accueillir le fameux axe A8 de liaison entre les villes de l'Est lyonnais écrit en 1997 (il s'est fait doubler par le tramway pour le Grand Stade), il n'y a toujours pas de ligne officielle qui le sillonne. Pourtant sur quelques portions les bordures de fermeture ont disparu et selon certains riverains attentifs, des bus l'utiliseraient sur certains tronçons. En tout état de cause la communication officielle de la Ville ou du Sytral sur le sujet, si elle existe, n'est pas parvenue jusqu'à nous.

Beaucoup d'interrogations et de craintes donc de la part des habitants, autour de ce BUE, qui pourtant est plutôt réussi en matière d'espaces verts et d'aménagements environnementaux. A chaque questions sa solution; ne doutons pas un seul instant que les élus et services concernés tant par les questions d'éclairage, de sécurité ou d'urbanisme, saurons agir avec les services concernés pour que de nouveau l'éclairage fonctionne, pour que les "sudistes" utilisent une belle ligne de bus sur ce plaisant BUE, et que la question de la rue Brunel prolongée soit réglée ou soit au moins nettoyée.

Christine BERTIN - Matthieu FISCHER.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014