Léguerons nous une situation financière meilleure en partant qu'en arrivant?

Mercredi 14 mars 2018.

Un budget est une démarche convenue, classique, qui débute par le débat d’orientation budgétaire et qui s’achève par un vote rarement unanime.

Nous avons choisi cette année d’étudier ce budget à la lumière des évolutions sur le long terme qui font que normalement, les choses doivent s’améliorer, que normalement quand on est élu on hérite d’une situation toujours terrible et grave et qu’on la rend en fin de mandat meilleure qu’on l’a trouvé en arrivant.

A partir des chiffres d’il y a 4 ans et de ceux de cette année, nous avons donc  analysé l’évolution des choses.

Onze lignes illustrent l’évolution de la situation et permettent d’analyser notre situation par rapport aux villes de même type (ce que l’on appelle la strate).

Commençons par les sujets qui s’améliorent :

* En 4 ans nos dépenses de fonctionnement par habitant ont baissé ; de 5% ; notre écart par rapport aux villes de même type s’est lui aussi réduit. Sur ce sujet les choses vont donc être meilleures en fin de mandat qu’en début,

* Les dépenses d’équipement par habitant explosent ; de +27% ; cela est dû au retard des réalisations, non des programmations qui étaient faites, mais bien des actions de l’ancienne majorité. Et là où nous explosons, les villes de même type régressent. Nous préparons l’avenir c’est donc bien mais c’est très compliqué pour nos finances.

Pour ce qui concerne les non-améliorations :

* Les dépenses de personnel en rapport au total des dépenses de fonctionnement augmentent toujours et encore (certes c’est de l’automatisme) ; de 3% et nous restons décalé de près de 10% des villes de notre type,

* Les recettes de fonctionnement par habitant baissent ce qui n’est guère confortable surtout quand les frais de personnel ne sont pas contenus.

* Les questions de dettes augmentent ; nous nous endettons pour assurer l’équipement de la ville mais nous nous endettons plus vite que les autres. Nous nous engageons donc vers un avenir meilleur et en même temps nous hypothéquons le futur,

* Enfin la DGF par habitant, dotation de fonctionnement, elle aussi baisse…nous sommes donc aussi bien aidés en 2018 qu’en 2015….

En conclusion, malgré les économies les charges de fonctionnement augmentent notamment en frais de personnel ; le résultat à reverser à l’investissement est notablement à la baisse ce qui nous pousse à recourir à l’emprunt.  Dans un contexte difficile le budget est cependant adapté pour répondre à la croissance vaudaise. 

Stéphane BERTIN.

(texte de l'intervention du 7 mars dernier en conseil municipal).

Ordre du jour du conseil municipal du 7 mars 2018

Vendredi 2 mars 2018.

Vous trouverez ci-dessous l'ordre du jour du Conseil municipal du 7 mars 2018.

Egalement le budget primitif de notre ville qui sera discuté lors de ce conseil.

Rendez vous le 7 mars à 19 H salle du conseil en mairie.

Bonne lecture.

Jean-Maurice CHAUSSONNERIE

jean mau
Attachments:
FileFile size
Download this file (Dossier du CM du 7 mars 2018.pdf)Dossier du CM du 7 mars 2018.pdf10773 kB
Download this file (VILLE budget principal 2018.pdf)VILLE budget principal 2018.pdf1134 kB

Ordre du jour du Conseil Municipal du 23 janvier 2018.

Vendredi 19 janvier 2018.

A l'ordre du jour du prochain conseil municipal du 23 janvier 2018, le gros pavé sera le débat d'orientation budgétaire.

A lire le détail des points à l'ordre du jour en pièce jointe, et aussi le bilan de la coopération culturelle métropolitaine pour la période 2013-2015.

Jean-Maurice CHAUSSONNERIE

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014