Un local pour le club d'escrime à la Grappinière.

Jeudi 19 octobre 2017.

Il y a un mois le banc et l'arrière banc des élus et du milieu sportif inaugurait la salle d'armes du club d'escrime de Vaulx-en-Velin, le C.E.V. (Cercle d'Escrime Vaudais).

 

Christine BERTIN

 

Les travaux du Square Grégoire ont repris; mais sans concertation.

Lundi 31 juillet 2017.

Depuis une dizaine d'années, il ne se passe pas un mois sans que des travaux importants se déroulent à la Grappinière.

Il y a un mois c'était le secteur Ouest qui était en travaux; la rue était refaite et les espaces verts réorganisés (lire ICI).

En mars dernier c'était les travaux des espaces publics en lieu et place de l'ex commercial qui débutaient (lire ICI).

Bientôt ce sera la construction de 38 logements qui va démarrer (lire ICI).

Pour cet été c'est la suite et la fin du square Grégoire situé au centre des bâtiments de la copropriété de la Grappinière qui occupe les conversations des riverains.

Dès le début du mois de juillet, la partie restée en friche durant près de 4 années et qui servait de zone de chantier au Grand Lyon durant les travaux de la ZAC, a commencé à être déblayé de l'ensemble du "matériel" (pour le ne pas dire autre chose) accumulé par les entreprises au fil de ces longues années. Notons d'ailleurs l'incongruité d'avoir crée une zone de chantier (stockage de terre, de matériel, de déchets) en plein coeur de ce quartier. J'avais d'ailleurs en son temps tiré la sonnette d'alarme et demandé le transfert de cette zone ailleurs; mais rien n'y avait fait. Les choses ont donc commencé à bouger et les engins sont intervenus.

    

Après plus de 15 jours de travaux les choses prennent forme. Il semble qu'un jeu de boule ait fait son apparition, que deux piétonniers soient réalisés, et qu'ailleurs des pelouses seront bientôt semées.

    

C'est donc enfin une fin de chantier qui s'annonce. Enfin les habitants du secteur vont avoir l'impression que le chantier est fini... ou presque puisque sous peu le chantier des 38 logements de Spirit devrait débuter.

Malheureusement un regret va perdurer. L'absence de travail avec les riverains et d'écoute des habitants. Dès 2014 le conseil de quartier s'était saisi du dossier de cet espace public non encore réalisé. Des groupes de travail ont été mis en place. Des propositions ont été faites. Des avis ont été donné. Puis plus rien jusqu'à cet été où la Métropole a réalisé ce qu'elle avait prévu dès 2008. Le square Grégoire s'achève donc comme il a commencé. Sans prendre en compte les habitants, en faisant ce qui a été pensé bon pour eux, comme cela se passe depuis toujours. Et c'est la même chose pour les espaces publics autour de l'ex centre commercial ou des travaux sur l'Ouest du quartier (lire ICI). Peut-être que cela marchera. Espérons-le. Mais si on se fie à l'histoire de la ville ces 30 dernières années, rien n'est moins sûr!

Stéphane BERTIN

La Grappinière : toujours du mouvement (partie 2)

Mardi 27 juin 2017.

D'un côté de la Grappinière, à l'Ouest, un commerce ferme (lire ICI).

De l'autre côté, à l'Est, la voirie se modernise. De gros travaux de remise en état sont ainsi en cours de réalisation.

De la Rue Pierre Cot au Centre Social Peyri, toute la chaussée a été cassée. Sur les mêmes espaces, les trottoirs sont en train d'être refaits. Les aménagements publics, massifs et espaces verts ont été démolis et vont être recréés.

      

      

A l'emplacement de l'ancien Centre Commercial, une clôture a été posée et un palissade enfin posée le long des espaces verts en face.

       

 Par contre pour ce qui est du square Grégoire rien ne va plus. La zone chantier est ouverte, le matériel est en vrac,.... Ca sent la fin et l'été!

Thierry CAILLOT.

L'APVV a écrit à M Le Maire au sujet du projet Spirit de la Grappinière.

Dimanche 11 juin 2017.

Le 29 mai dernier nous avons organisé une réunion à la Grappinière.

Un des sujets à l'ordre du jour était la présentation du projet Spirit de la Grappinière. Nous avons d'ailleurs mis en ligne le compte-rendu de ce sujet ainsi que l'ensemble des questions posées à cette occasion.

Comme nous nous y étions engagé, nous avons rédigé un courrier à l'attention de M le Maire pour lui préciser l'ensemble des questions et remarques que nous avons alors reçu, ainsi que d'autres transmises depuis.

Vous trouverez ce courrier ci-dessous et en pièce jointe.

 

Vu le manque de places de stationnement il y a peu de doute que le projet ne restera pas en l'état et que des actions concrètes vont suivre rapidement.

Stéphane BERTIN

Attachments:
FileFile size
Download this file (Courrier au maire le 9-6-17 projet Spirit.pdf)Courrier au maire le 9-6-17 projet Spirit.pdf815 kB

La Grappinière : toujours du mouvement (partie 1)

Dimanche 25 juin 2017.

Les travaux à la Grappinière se poursuivent; et ça bouge aussi côté commerces.

Il y a un mois nous organisions une réunion pour présenter le projet de construction de 38 logements en lieu et place de l'ancien centre commercial. Suite à cette réunion nous avons écrit à M le Maire pour lui faire part d'un ensemble de remarques et de points à modifier ensuite des questions des habitants (lire ICI). A ce jour nous n'avons malheureusement pas reçu de réponse.

Parmi l'ensemble des préoccupations des "grappiniériens", le sujet des commerces revenait de façon très récurrente pour la totalité des riverains : fermeture des commerces sans successeurs, pas d'arrivée de commerces dans les boutiques vides, lenteur des installations prévues, quel projet pour les futurs commerces à construire?,...

Malheureusement les inquiétudes se sont vérifiées depuis fin mai. Ainsi la pharmacie de l'avenue du 8 mai 1945 vient de fermer. Pas de successeur. Pas de transfert dans un éventuel pôle médical. Juste une fin et un transfert au Mas comme l'indique la banderole.

Misère!

Thierry CAILLOT

Quand on remplace des jardinières en bois par des pots en plastiques....

Mardi 14 Mars 2017.

L'action des conseils de quartier se poursuit pour certains au gré des vents, pour d'autres contre vents et marées.

Contre vents et marées, c'est ainsi que le conseil de quartier de la Grappinière et du Petit Pont, envisage son action et cherche à avancer pour le bien de ces deux quartiers. En Septembre dernier, il a ainsi validé l'utilisation de son budget à l'unanimité des votants.

Dans ce budget, était prévu la commande de nombreuses jardinières en bois destinées à accueillir des fleurs et plantes et prévues d'être posées sur l'avenue du 8 Mai 1945 sur le trottoir très large autour de l'entrée de la société de location Mingat. L'objectif était double :

* embellir l'entrée - sortie de ville en apportant de la couleur et de la verdure,

* résoudre le problème du stationnement sauvage sur ce très large trottoir.

Il y a une semaine les habitants ont vu arriver des pots en plastique de couleurs variées et disposés à la place des jardinières en bois demandées et à priori commandées. Les voilà.

    

Il s'agit de pots récupérés et venant d'autres lieux situés sur la Commune (le parvis de la Mairie?).

Au delà d'améliorer le quotidien local, ces pots énormes diminuent la visibilité des riverains sortant de chez eux, n'empêchent pas le stationnement, n'ont pas été posées au bon endroit, et n'améliorent pas le paysage. Le résultat est même le contraire à celui initié puisque les pots sont arrivés tagués et pleins de déchets.

    

Une opération d'amélioration de la vie quotidienne qui commence mal. Il ne reste qu'à souhaiter que l'erreur sera vite réparée, que les jardinières en bois seront vite posées en même temps que le reste du matériel commandé (tables de ping pong, bancs, ....). Notre collègue adjoint de quartier, M ARCHER, et sa co-présidente, Mme TRIBOLET ont du pain sur la planche.

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014