Quand on remplace des jardinières en bois par des pots en plastiques....

Mardi 14 Mars 2017.

L'action des conseils de quartier se poursuit pour certains au gré des vents, pour d'autres contre vents et marées.

Contre vents et marées, c'est ainsi que le conseil de quartier de la Grappinière et du Petit Pont, envisage son action et cherche à avancer pour le bien de ces deux quartiers. En Septembre dernier, il a ainsi validé l'utilisation de son budget à l'unanimité des votants.

Dans ce budget, était prévu la commande de nombreuses jardinières en bois destinées à accueillir des fleurs et plantes et prévues d'être posées sur l'avenue du 8 Mai 1945 sur le trottoir très large autour de l'entrée de la société de location Mingat. L'objectif était double :

* embellir l'entrée - sortie de ville en apportant de la couleur et de la verdure,

* résoudre le problème du stationnement sauvage sur ce très large trottoir.

Il y a une semaine les habitants ont vu arriver des pots en plastique de couleurs variées et disposés à la place des jardinières en bois demandées et à priori commandées. Les voilà.

    

Il s'agit de pots récupérés et venant d'autres lieux situés sur la Commune (le parvis de la Mairie?).

Au delà d'améliorer le quotidien local, ces pots énormes diminuent la visibilité des riverains sortant de chez eux, n'empêchent pas le stationnement, n'ont pas été posées au bon endroit, et n'améliorent pas le paysage. Le résultat est même le contraire à celui initié puisque les pots sont arrivés tagués et pleins de déchets.

    

Une opération d'amélioration de la vie quotidienne qui commence mal. Il ne reste qu'à souhaiter que l'erreur sera vite réparée, que les jardinières en bois seront vite posées en même temps que le reste du matériel commandé (tables de ping pong, bancs, ....). Notre collègue adjoint de quartier, M ARCHER, et sa co-présidente, Mme TRIBOLET ont du pain sur la planche.

Stéphane BERTIN

Lien Facebook

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014