Double sécurité autour de l'école Beauverie avenue Thorez. Mais pour quelle efficacité?

Mercredi 28 mars 2018.

Il y a un mois, Christine BERTIN nous présentait Arthur et Zoe, deux personnages grandeur réelle qui étaient installés autour de plusieurs écoles de la ville.

Objectif : sensibiliser et informer les automobilistes sur la présence d'enfants en ces lieux (lire ICI l'article du 6 février).

Destinés à créer une ambiance plus calme et plus sereine en matière de circulation routière autour des écoles ciblées, Arthur et Zoé sont en particulier installés autour de l'école Beauverie. Et les voilà, après deux mois, avec plus ou moins d'yeux, déjà plus ou moins abimés.

Depuis cette installation un autre équipement a été mis en service, non loin de l'entrée de l'école sur l'avenue Maurice Thorez. Il s'agit d'un panneau indicateur de danger "Passage d'enfants" qui est rétroéclairé et qui a été disposé en amont de l'école du côté Nord (côté Place Guy Moquet). A chaque fois qu'un véhicule approche la lumière se met en route et le panneau clignote pour prévenir les passagers du véhicules de leur trop grande vitesse; une sorte de presque radar pédagogique un peu trop haut pour être bien vu mais peut être suffisamment pour ne pas être volé.

Voilà donc le plan ORSEC de baisse de la vitesse des véhicules autour de l'école Beauverie qui vient d'être lancé.

Cela va-t-il résoudre les soucis de vitesse et d'incivilités locales?

Pour Arthur et Zoe, il suffit d'attendre les résultats sur la vitesse avant et après l'installation des personnages sensibilisateurs. Nous pourrons alors comparer la vitesse mesurée lors des campagnes de mesure de vitesse réalisées préalablement au scellement des bonhommes, et celle mesurée aujourd'hui, 1 mois après la pose.

Pour le panneau clignotant, la vitesse réelle des véhicules pourrait être mesurée grâce à des "jumelles".

Mais ces deux équipements vont ils résoudre les soucis localement? Nous le saurons prochainement.

Malheureusement les tant décriés rodéos, les spectacles de roues arrières, ou le non respect volontaire du code de la route ne risquent pas de diminuer car ces outils n'ont que peu d'influence sur eux. En plus ils ne sont pas la priorité des équipes de police nationale comme municipale actuellement dans le secteur. Tout cela augure mal de la suite et des résultats en matière de sécurité routière.

A quand une vraie sécurité efficace pour les vaudais du Mas comme des Sauveteurs Cervelières ? Pour l'instant attendons donc les résultats d'Arthur et Zoe et du panneau clignotant.

Thierry CAILLOT.

Lien Facebook

Délibs métropole/Vaulx

menu contact

Agenda des évènements

Archives municipales 2014